GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Colis piégé à Lyon: le principal suspect a admis avoir fait allégeance à Daech

    media Les policiers ont remonté la piste du suspect du site de l'explosion, le 24 mai (photo) jusqu'à son interpellation. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    En garde à vue depuis lundi 27 mai, l'auteur présumé de l'attentat au
    colis piégé de vendredi à Lyon qui a fait 13 blessés, un Algérien de 24 ans, a reconnu avoir fait allégeance au groupe État islamique.

    Le responsable présumé de l’explosion qui a secoué Lyon vendredi 24 mai aurait notamment expliqué la façon dont il a confectionné son engin explosif, dans sa cuisine.

    Des déclarations qui semblent corroborer les éléments des enquêteurs : la police judiciaire a en effet retrouvé dans cette même cuisine trois bouteilles d'ammoniaque, d'acide chlorhydrique et d'eau oxygénée. Autant de composants qui entrent dans la fabrication de l'explosif utilisé, le TATP. Le jeune homme a également fait des recherches sur internet consacrées au jihad et à la fabrication de bombes artisanales.

    Préparation sur plusieurs mois

    Le suspect aurait aussi établi le calendrier de sa préparation. Fin mars dernier, il achète de l'acétone et des billes en acier. Début avril, il se procure des piles, du fil de câblage et un téléphone. Enfin début mai, il commande sur un site en ligne des piles alcalines. Mais, malgré ces premiers aveux, la police ignore encore quelle était la cible visée et le degré de radicalisation du suspect.

    D'après une source judiciaire, il a reconnu avoir fait allégeance au groupe État islamique. Il aurait également expliqué avoir voulu faire monter le vote populiste et raciste avant les élections européennes, pour pousser les musulmans à la révolte. Sa garde à vue peut se poursuivre jusqu'au 31 mai, en fin de matinée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.