GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: une pétition réclame qu’un lycéen burundais puisse passer son bac

    media Capture d'écran de la pétition lancée en faveur de Ralph Uwizeyimana. change.org

    Des lycéens et professeurs de Sarreguemines, dans l'est de la France, ont lancé une pétition pour permettre à Ralph-Uwizeyimana, un jeune Burundais récemment expulsé et placé en centre d'accueil en Belgique, de passer le baccalauréat à la rentrée.

    En France, quelque 743 000 lycéens s'apprêtent à plancher lundi 17 juin sur l'épreuve de philosophie. Mais pas Ralph Uwizeyimana. Ce jeune Burundais arrivé dans l'Hexagone en novembre dernier et scolarisé dans un lycée de Sarreguemines (Moselle) a été expulsé un mois après ses 18 ans et à quelques jours du bac, et placé dans un centre d'accueil en Belgique.

    « Il aimerait pouvoir passer son baccalauréat comme nous tous et aller à l'université. C'est un élève très sérieux, très volontaire et impliqué. On aimerait beaucoup le revoir en France », explique par téléphone Sophie Meyer, élève de terminale dans la même classe que Ralph. Le jeune homme était admis à la faculté de Nancy en licence de mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales, indique sur son site Le Républicain lorrain.

    Les camarades de classes et professeurs de Ralph Uwizeyimana ont formé un comité de soutien. Une pétition lancée sur le site change.org réclame qu'il puisse passer son baccalauréat à la session de septembre. « Pour nous, c'est important que cet élève puisse avoir une seconde chance et surtout aller au bout de cette scolarité », insiste Gaëlle Hauter, son professeur d'allemand. Dimanche en fin d'après-midi, la pétition avait recueilli plus de 13 000 signatures.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.