GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La majorité des députés LREM a voté pour, mais 52 d'entre eux se sont abstenus et surtout 9 ont voté contre le texte. L'ensemble de la gauche s'est prononcée contre. LR et UDI-Indépendants se sont en majorité opposés au texte.

    France

    Salon du Bourget: les excuses de Boeing, le show d'Airbus

    media Vue aérienne du 53e salon du Bourget, près de Paris, le 17 juin 2019. REUTERS/Pascal Rossignol

    Ce 53e salon du Bourget n’a pas la même saveur que l’édition précédente pour Boeing. C’est en effet le premier grand rendez-vous depuis le double crash de l’A737 Max dont celui d’Ethiopian Airlines en mars dernier, qui a fait plus de 150 morts. 

    Empêtré dans la pire crise de son histoire et emmenant dans sa chute les compagnies aériennes clientes du Boeing 737 MAX, Boeing s’est à nouveau confondu en excuses ce lundi 17 juin au Bourget, pour la tragédie, bien sûr, et pour ses conséquences humaines, mais aussi pour ses conséquences industrielles, rapporte notre envoyée spécial, Aabla Jounaïdi. 

    Extrait de la conférence de presse de Kevin Mc Allister, directeur général de Boeing Commercial 17/06/2019 - par Aabla Jounaïdi Écouter

    Kevin Mc Allister, directeur général de Boeing Commercial, a assuré que tous les efforts étaient déployés pour garantir un retour en service de l’avion, cloué au sol depuis mars dernier. « Nous sommes désolés pour les perturbations causées à nos clients dans leurs opérations. Nous savons que nous avons du travail pour regagner leur confiance et celle du public », a déclaré le DG de Boeing.

    « La mise à jour logicielle ajoutera trois niveaux de protection en plus au système anti-décrochage. Nous avons pris le temps pour bien faire. Nous croyons que cela aidera à s’assurer que des accidents comme cela n’arriveront plus jamais.»

    Kevin Mc Allister a apporté des précisions sur les tests mis en oeuvre et le renforcement des programmes de formation, « grâce à l’apport de pilotes du monde entier ».

    « Nous travaillons prudemment à remettre en vol l'avion et nous faisons des progrès solides. Mais ce sont les autorités qui décideront quand le Boeing 737 Max sera remis en service ». Mais il n'a pas pu donner un calendrier, laissant aux autorités de régulation, dont la majorité ont suspendu les vols de l’A737 MAX, le soin de dire quand l’avion pourrait revoler.

    Airbus fait le show

    Pour rajouter au malheur de Boeing, Airbus a fait le show. Le concurrent européen a présenté son nouvel appareil long courrier, l’A321 XLR. Il fait directement concurrence au programme NMA ( New Midsize Aircraft ) de Boeing. L'A321 XLR a fait l’objet d’une première grosse commande, ce matin, de la part du loueur américain Air Lease Corporation (ALC). Ce nouvel avion monocouloir capable de parcourir 8700 kilomètres intéresse particulièrement les compagnies low-cost long-courrier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.