GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Philippe présente la réforme de l’assurance chômage sous le feu des critiques

    media Conditions d'accès durcies, changement du mode de calcul de l'allocation chômage, dégressivité et/ou plafonnement des plus hautes indemnisations sont les principales mesures que le gouvernement s'apprête à présenter. AFP Photos/Pascal Guyot

    Le gouvernement doit présenter mardi 18 juin son plan de réforme de l'assurance chômage, décrié tant par les syndicats que par le patronat, dont le but est d'économiser entre 3 et 3,9 milliards d'euros sur trois ans.

    Après l’échec, fin février, des négociations interprofessionnelles entre les partenaires sociaux, le gouvernement a repris la main sur le dossier de l’assurance-chômage. Il a annoncé une réforme ambitieuse qui va modifier les comportements aussi bien des chômeurs que des employeurs.

    Le but de cette nouvelle réforme : économiser de 1 à 1,3 milliard d’euros par an pendant trois ans pour renflouer les caisses de l’Unédic, en charge de la gestion de l’assurance-chômage, endettée de près de 38 milliards d’euros.

    Si quelqu'un est absent pour une période déterminée et qu'on ne le remplace pas, on est morts.

    [Reportage] Les patrons redoutent les mesures pour limiter les recours aux contrats courts

    (Par Jeanne Dauce)

    18/06/2019 - par RFI Écouter

    La réforme prévoit de limiter le recours abusif aux contrats précaires, avec l’instauration d’un bonus-malus sur les cotisations d’assurance-chômage. Il s’appliquera à une dizaine de secteurs, dont la restauration, l’hôtellerie, la santé, mais aussi l’audiovisuel. Le texte prévoit également une taxe forfaitaire pour les CDD d’usage, c’est-à-dire des contrats sans limitation de durée, de renouvellement, ni de prime de précarité.

    A contrario, les entreprises jugées « vertueuses » verraient leurs cotisations diminuer. Le patronat est vent debout, ces mesures vont renchérir le coût du travail alors qu’il affirme avoir besoin de ces contrats courts pour assurer le fonctionnement de leurs entreprises.

    Plus de contrôle sur les chômeurs

    L’étau se resserre également pour les demandeurs d’emploi. Dorénavant, il faudra avoir travaillé six mois sur les deux dernières années pour bénéficier d’une indemnisation alors qu’avant il n’était demandé que quatre mois de travail sur les 28 derniers mois. Selon le gouvernement, ce préalable sort de Pôle Emploi 600 000 personnes, mais serait une incitation à retrouver un travail rapidement.

    ►À écouter aussi : Eco d'ici, Eco d'ailleurs - Le chômage, une institution française

    Les syndicats contestent ce durcissement qui va pénaliser les plus fragiles. Les cadres supérieurs sont également dans le viseur du gouvernement qui veut appliquer une dégressivité de leurs indemnités, tout comme il veut revoir les règles permettant de cumuler un emploi et des allocations chômage.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.