GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Macron donne sa vision de la France en rendant hommage à Pompidou

    media Emmanuel Macron a fait un discours à l'Elysée lors de la cérémonie marquant le 50e anniversaire de l'élection du président français Georges Pompidou à Paris, le 19 juin 2019. Ian Langsdon/Pool via REUTERS

    Emmanuel Macron a voulu rendre hommage à l’action de Georges Pompidou à l’occasion du cinquantième anniversaire de son élection à la présidence de la République. À l’Élysée, devant un public choisi et la famille du président défunt, il a prononcé un discours qui n’était pas tourné vers le passé, mais vers l’avenir. En évoquant son prédécesseur, Emmanuel Macron a surtout parlé aux Français de sa vision de la France et du pouvoir.

    Alors que débute ce qu’il a lui-même nommé l’acte II de son quinquennat, Emmanuel Macron a profité de ce discours sur Georges Pompidou pour défendre son projet de société. Art d’être Français, ambition, modernité et humanité, pour Emmanuel Macron c’est ce que symbolise Georges Pompidou et c’est comme ça qu’il veut voir la France.

    « Toute l’aventure du président Pompidou c’est la participation à cette invention d’une France nouvelle, heureuse d’une modernité comprise. Celle qui va de l’autoroute aux TGV en passant par les Airbus ou la DS. »

    Cette France du progrès et des réformes en quelque sorte. Cette France qui n’a pas peur, à laquelle aspire Emmanuel Macron. Pour lui, Georges Pompidou est donc un exemple :

    « La façon dont il sut faire vibrer chez les Français cet esprit de conquête profondément ancré dans notre peuple est une leçon de pouvoir. Je crois que l’on se trompe quand on veut exercer le pouvoir pour en jouir. Pour affronter la transition numérique, le défi écologique, une mondialisation porteuse de révolution profonde et rapide, il faut de la vision, de l’audace, de l’ambition. »

    Mais aussi de l’humanité, promesse de l’acte II d’un président qui se veut à l’écoute dans les pas de son prédécesseur qui disait : « Il faut récréer le sens de la solidarité, répondre aux besoins des hommes de croire en quelque chose. »

    Mais la France de Pompidou était heureuse et en croissance, celle de Macron est crispée et en difficulté. Les parallèles ont leurs limites.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.