GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)
    Afrique

    La France veut protéger les filles issues de l'immigration de l’excision

    media Outil fait maison fabriqué à partir d'un clou utilisé pour la mutilation génitale féminine (MGF). AFP/Yasuyoshi Chiba

    Le gouvernement veut prendre le problème de l'excision à bras le corps. La secrétaire d'État à l'égalité entre les femmes et les hommes a annoncé ce vendredi un grand plan national d'action pour lutter contre cette pratique, c'était vendredi matin à la maison des femmes de Saint-Denis, en région parisienne.

    Ce premier plan national d'action contre l'excision vise surtout à repérer les populations à risque vivant en France. Ce sont en générale des fillettes issues de familles originaires de pays tels que le Mali, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso ou la guinée. Les familles profitent des vacances pour les exciser. Nafissatou Fall est la directrice du GAMS Normandie, une association qui lutte contre l'excision : « En Normandie, c'est 95% de petites filles issues de l'immigration qui ont été excisées dans les années 1990, jusqu'en 1995».

    Pour la chanteuse Inna Modja, c'est important pour de s'engager dans cette lutte contre l'excision. Elle est elle même victime de l'excision, mais a pu bénéficier d'aide à la reconstruction. Elle milite tout naturellement contre la mutilation sexuelle des femmes : « J'ai été excisée quand j'étais enfant et j'ai été réparée par le professeur Pierre Foldès, il y a quelques années et je milite contre l'excision depuis que j'ai 18 ans à cause de ça. »

    Si en France la loi dissuade la pratique de l'excision, la menace existe toujours, même pour les jeunes adultes : « Comme il y a une prévention et les petites filles de 0 à 6 ans sont régulièrement contrôlées donc l'âge s'est décalé. Il y a des jeunes filles de 14 ans jusqu'à 21 ans qui sont excisées», déplore Inna Modja.

    On estime que près de 60 000 femmes excisées vivent en France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.