GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Mélenchon met fin au débat, il reste le chef du parti LFI

    media Jean-Luc Mélenchon, en octobre 2018 au siège parisien de La France insoumise. REUTERS/Benoit Tessier

    La crise est-elle finie à LFI ? C'est ce qu'espèrent ses dirigeants après l'assemblée représentative qui avait lieu ce week-end dans le bois de Vincennes, au sud-est de Paris. Une réunion du parlement de La France insoumise en quelque sorte, destinée à tourner la page de la défaite des européennes et à répondre aux critiques sur le manque de démocratie interne. Une réorganisation du mouvement a été actée.

    « Je suis stupéfait de voir que c'est à moi qu'on demande de s'en aller. » Jean-Luc Mélenchon a levé toute ambiguïté : hors de question qu'il se mette en retrait du mouvement.

    Une bonne nouvelle pour ce jeune militant, qui confie : « Il n'y a pas de tête à couper, bien sûr qu'il a toute sa place dans le mouvement ! Non pas que La France insoumise, c'est lui, mais il est une composante majeure à prendre en considération. »

    Les dirigeants de LFI ont toutefois dû faire des concessions pour apaiser les mécontents : la création d'une instance de débat, ou encore la nomination d'un coordinateur, Adrien Quatennens, un fidèle de Jean-Luc Mélenchon.

    Pour Emilie Marche, conseillère régionale, tout cela va dans le bon sens. « On ne veut pas être un parti politique traditionnel, on est un mouvement. C'est sûr qu'on se construit au fur et à mesure, on essaie d'inventer, d'être créatifs. Et au fur et à mesure, on ajuste », dit-elle.

    Mais certains dénoncent déjà une usine à gaz. Le choix d'Adrien Quatennens fait aussi débat. Selon l'ancien candidat aux Européennes, Sergio Coronado, Jean-Luc Mélenchon ne l'a évidemment pas nommé par hasard.

    « Oui, c'est une promotion des proches, confirme-t-il. Jean-Luc Mélenchon, à ceux qui pensaient, qui souhaitaient, qui critiquaient, qui aspiraient qu'il s'éloigne, qu'il se désintéresse de La France insoumise, c'est un signal qui est assez clair en fait ; il gardera un œil très attentif sur l'évolution de La France insoumise. »

    Pour l'instant, le dirigeant des insoumis a demandé à ses troupes de se concentrer sur les municipales. Un nouvel échec et ce serait sans doute la fin de LFI.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.