GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: malaise autour du dîner entre Marion Maréchal et des élus LR

    media Marion Maréchal-Le Pen au congrès des conservateurs américains, le 22 février 2018 à Oxon Hill, dans le Maryland. JIM WATSON / AFP

    C'est un dîner qui fait beaucoup parler. Le Figaro révèle que Marion Maréchal a rencontré mardi soir une quinzaine d'élus Les Républicains dans un restaurant parisien. La nièce de Marine Le Pen a passé la soirée avec des députés LR et des membres du bureau politique du parti. Une étape de plus dans sa stratégie d'union des droites entre la droite des Républicains et le Rassemblement national (RN).

    Ils n'ont pas parlé d'alliances. Erik Tegnér, jeune militant LR qui a participé à l'organisation du dîner l'assure : « il s'agissait de débattre d'idées de fond », rapporteLe Figaro.

    Des députés et des sénateurs LR à la même table que Marion Maréchal, le signal est fort. Et il arrive au moment où Les Républicains sont en plein doute après la déroute des européennes.

    La crainte d'une fuite des élus vers l'extrême droite inquiète la direction du parti. Laurence Sailliet, la porte-parole LR, a jugé « inacceptables » les « collusions avec le RN » sans pour autant demander l'exclusion des élus qui ont participé à ce dîner.

    Du côté du RN, l'initiative est regardée avec bienveillance. Il n'y a pas de concurrence entre Marion Maréchal et le parti de Marine Le Pen, affirme le député RN, Sébastien Chenu.

    « Tout ce qui peut permettre de se parler, de faire tomber les barrières va dans le bon sens, que l’on soit dedans ou en dehors du mouvement. Là où l’on peut être utile au mouvement et aux idées qui sont les nôtres, il faut le faire. Tout ça participe du même mouvement d’ensemble qui place Rassemblement national au centre du jeu. »

    Marion Maréchal est décidément convoitée en ce moment puisque le Medef, le syndicat des patrons, l'a invité à son université d'été fin août pour une table ronde sur le populisme. Plusieurs députés de La République en marche (LaREM) ont déjà décidé de boycotter l'événement.

    À lire aussi : Anniversaire de son école: le numéro d’équilibriste de Marion Maréchal à Lyon

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.