GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: les gros dossiers qui attendent Élisabeth Borne

    media La nouvelle ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne, ici, le 23 mai 2018. REUTERS/Charles Platiau

    Élisabeth Borne a donc été nommée, mardi soir 16 juillet, ministre de la Transition écologique et solidaire pour succéder à François de Rugy. Élisabeth Borne garde le portefeuille des Transports qu'elle pilote depuis 2017, une double casquette que portera donc celle qui a mené la réforme de la SNCF. Tour d’horizon des dossiers qui attendent Élisabeth Borne au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire.

    Le premier dossier, c'est la loi énergie et climat. Les députés ont voté en première lecture une loi plus ambitieuse que le projet initial porté par le gouvernement. Le texte fixe à l'État français des objectifs ambitieux comme la loi neutralité carbone d'ici à 2050, une baisse à 40% de la consommation d'énergies fossiles à l'horizon 2030 et la fermeture des dernières centrales à charbon en 2022.

    La loi sur les mobilités est également un dossier qui attend Élisabeth Borne. En charge de ce projet de loi depuis qu'elle est ministre des Transports, elle est en train de boucler ce chantier d'envergure. Le texte reviendra en septembre en nouvelle lecture au Parlement faute d'accord entre le Sénat et l'Assemblée nationale. Ce texte a une composante environnementale très forte.

    Enfin, Élisabeth Borne devra se pencher sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et devra négocier la nouvelle politique agricole commune pour la période 2021-2027, actuellement critiquée par la Cour européenne pour son manque d'ambition sur le plan écologique.

    → À écouter : Élisabeth Borne à l'Écologie: « Une nomination sans risque », selon David Cormand (EELV)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.