GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Vol AF447: le parquet demande un procès pour Air France, un non-lieu pour Airbus

    media La Marine brésilienne récupère un débris du vol AF447 d'Air France dans l'océan Atlantique, à 1200 km au nord-est de Recife, le 8 juin 2009. REUTERS/Brazilian Air Force/Handout

    Le vol Rio-Paris AF447 s'était abîmé en mer en 2009 faisant 228 morts. Le parquet de Paris demande un procès pour la compagnie Air France et un non-lieu pour Airbus. Une décision prise après de nombreux rapports et contre-expertises sur cet accident.

    Il aura fallu 10 ans de batailles d'experts pour établir les responsabilités dans le crash du vol AF447.

    En 2011, deux entreprises avaient été mises en examen pour homicides involontaires. D'un côté la compagnie Air France qui assurait le vol, et de l'autre l'avionneur européen Airbus, constructeur de l'appareil.

    D'expertises en contre-rapports demandés par Airbus, la responsabilité est finalement attribuée à Air France. Les enquêteurs affirment que la cause directe de l'accident résulte des actions inadaptées en pilotage manuel de l'équipage. Autrement dit, c'est le manque de formation des pilotes, assurée par la compagnie tricolore, qui serait à l'origine du crash.

    À la lumière de ces rapports, le parquet de Paris considère qu'Air France a commis une négligence en ne délivrant pas assez d'information à ses pilotes en cas d'anomalies liées aux sondes qui permettent de contrôler la vitesse en vol, or ce sont ces sondes qui avaient causé le décrochage de l'appareil.

    Malgré tout, le parquet estime qu'il n'existe pas de charges suffisantes à l'encontre d'Airbus pour le renvoyer en correctionnelle. C'est désormais aux juges d'instruction de décider s'ils suivront ou non ces recommandations. Avec le risque, pour les parties civiles, que certains points ne soient jamais élucidés, les pilotes ayant péri dans l'accident.

    À lire aussi : France: 10 ans après le crash du Rio-Paris, la sécurité des vols améliorée

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.