GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: 45 députés de tous bords contre le déremboursement de l'homéopathie

    media Granules d'homéopathie. LOIC VENANCE / AFP

    Quarante-cinq députés de tous bords disent « non au déremboursement de l'homéopathie » dans une tribune publiée dans Le Journal du Dimanche.

    Ces députés, y compris cinq de la majorité, s'opposent à la décision du gouvernement de ne plus rembourser progressivement les médicaments homéopathiques.

    Ils ne comprennent pas pourquoi cette pratique dérange autant. Alors que cette pratique vieille de plus de 200 ans est inscrite à la pharmacopée française depuis 1965.

    En France, un médecin généraliste sur trois prescrit des ordonnances de médicaments homéopathiques, que les utilisateurs jugent efficaces. L'homéopathie peut contribuer à diminuer la consommation de certains médicaments et pour certaines maladies c'est aussi une alternative à certains traitements.

    ►À écouter aussi: Les Français et l'homéopathie

    Une décision en faveur de la médecine traditionnelle

    Ces quarante-cinq députés jugent aussi que le déremboursement total de l'homéopathie entraînera inévitablement un fort pourcentage de report vers la médecine traditionnelle, plus coûteuse, et présentant également davantage de risques.

    Pour eux, il est donc encore temps pour le gouvernement de faire marche arrière
    et de maintenir le niveau de remboursement à 30% de cette méthode thérapeutique. Comme c'est le cas aujourd'hui.

    Parmi les députés qui s'opposent à la décision du gouvernement, la députée La République En Marche, Mireille Robert.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.