GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    EDF met deux réacteurs nucléaires à l'arrêt en raison de la canicule

    media EDF va arrêter cette semaine les deux réacteurs nucléaires de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne) en raison de la canicule. Image d'illustration REUTERS/Benoit Tessier

    En France, les températures de ce mardi 23 juillet sont exceptionnellement hautes. Météo-France a d'ailleurs placé 80 départements en vigilance orange, un record. Conséquence de cette poussée du mercure : EDF a décidé de fermer les réacteurs de sa centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne dans le sud-ouest de la France.

    EDF annonce l'arrêt d'un premier réacteur de Golfech dès ce mardi 23 juillet, l'autre sera arrêté mercredi matin et ce jusqu'à la semaine prochaine, le 30 juillet. L'entreprise n'exclut pas de prolonger ce délai si jamais les températures restent élevées. 

    Cette mesure est prise en raison de « contraintes environnementales ». En fait, EDF se sert de l'eau des rivières et des fleuves voisins pour refroidir ses réacteurs, puis la rejette. Le but est de limiter l'échauffement des eaux utilisées donc de restreindre les dégâts sur la faune et la flore alentours. Car canicule et sécheresse obligent, le débit des cours d'eau est plus faible que d'habitude, donc la température grimpe plus vite. 

    Fermer des réacteurs, cela veut dire que la production d'électricité risque d'être moindre. Or, la demande est forte en période de canicule puisqu'il faut bien alimenter les climatiseurs. Mais le producteur d'électricité qui a déjà ralenti la production depuis le 20 juillet tient à rassurer : la production nationale n'a baissé que de 3% depuis samedi. 

    L'an dernier déjà, EDF avait dû fermer 8 réacteurs sur les 58 que compte le pays et avec le réchauffement climatique, ce genre de situations risque encore de se reproduire. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.