GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chine et les îles Salomon établissent des relations diplomatiques
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    France

    France: Macron et Sarkozy affichent leur complicité aux cérémonies en Provence

    media Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy lors d'une cérémonie marquant le 75e anniversaire du débarquement des Alliés en Provence pendant la Seconde Guerre mondiale à Boulouris, le 15 août 2019. REUTERS/Eric Gaillard

    Nicolas Sarkozy était encore une fois aux côtés d’Emmanuel Macron pour la cérémonie du 75e anniversaire du Débarquement en Provence. Même si tous les anciens chefs d’État français avaient été invités par le président de la République, il est le seul à avoir fait le déplacement à la nécropole de Boulouris.

    Avec notre envoyée spéciale à Boulouris,  Valérie Gas

    Nicolas Sarkozy fait mine de s’étonner qu’on s’étonne qu’il réponde présent à chaque invitation d’Emmanuel Macron. À l’entendre, il est simplement dans son rôle d’ancien président.

    « C’était mon devoir absolument d’être ici. Je ne pouvais pas dire " excusez-moi, je ne suis pas libre, je fais du vélo ", quand même ! Imaginez que j’ai répondu que je ne vienne pas parce que j’étais en vacances. »

    Un tacle à François Hollande, invité lui aussi, mais qui n’est pas venu et a invoqué une incompatibilité avec son agenda personnel. Et une fin de non-recevoir à ceux qui à droite n’apprécient pas qu’il donne l’impression de soutenir Emmanuel Macron.

    « Je laisse les commentaires tout à faire libres, je ne fais plus de politique. Je ne vois vraiment pas comment j’aurais pu décemment refuser une invitation qui par ailleurs témoigne d’une courtoisie républicaine à laquelle je suis sensible et c’est vrai. Après, il m’arrive de parler avec le président Macron. Ces conversations sont des conversations privées. »

    Nicolas Sarkozy assume et même un peu plus : « J’ai  l’impression que même le président Poutine a été invité à discuter avec le président Macron, je crois le 19, et j’approuve cette initiative. »

    Une initiative dont ils auront certainement parlé lors du déjeuner qu’Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy ont partagé après la cérémonie avec les présidents ivoirien et guinéen. Un peu plus que de la courtoisie républicaine. Le signe d’une complicité qu’ils prennent plaisir à afficher.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.