GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Seconde Guerre mondiale: il y a 75 ans, Paris se soulevait contre l'occupant

    media Des combattants des FFI préparent des cocktails Molotov dans les rues de Paris, le 22 août 1944. AFP

    Paris célèbre cette semaine le 75e anniversaire de sa libération. Cet événement hautement symbolique sur le plan politique s’est conclu en quelques heures le 25 août 1944 après six jours d’insurrection populaire.

    Nous sommes en août 1944, cela fait quatre ans que la ville de Paris est occupée par les Allemands. Mais depuis le débarquement allié du 6 juin en Normandie, les Parisiens s’impatientent et la révolte gronde. Dès le 10 août, les cheminots, puis les employés du métro et les policiers, se mettent en grève.

    Le 19, au lendemain de l’appel à la mobilisation générale du colonel Rol-Tanquy, chef communiste des Forces françaises de l’intérieur (FFI) en Île-de-France, les premiers combats éclatent. Des mairies, des commissariats, la préfecture et l’hôtel de ville sont pris d’assaut par les résistants.

    Des gendarmes ouvrent le feu contre les troupes allemandes à Paris, en août 1944. AFP

    ► À écouter aussi : Sylvie Zaidman, directrice du nouveau musée de la Libération de Paris

    Six cents barricades sont dressées dans les rues, mais la bataille s’intensifie et la ville a besoin de renforts. Ils arriveront grâce au général de Gaulle, qui convainc les alliés de modifier leur stratégie et d’intervenir à Paris pour aider les insurgés.

    Le 25 août au matin, la deuxième division blindée du général Leclerc franchit les portes de la capitale, sous les acclamations de la foule. Le soir même, le général de Gaulle, dans son célèbre discours rend hommage à « Paris outragé, brisé et martyrisé, mais Paris libéré, libéré par lui-même ».

    Une voiture allemande en feu devant Notre-Dame pendant la bataille pour la libération de Paris, le 22 août 1944. AFP

    75 ans de la libération de Paris : une semaine d’insurrection en infographie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.