GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: remise en liberté du vice-président du Parlement
    Europe

    Brexit: «On peut encore trouver un accord» dit Boris Johnson reçu à l’Élysée

    media Boris Johnson à l'Élysée ce jeudi 22 août pour un rendez-vous avec le président de la République, Emmanuel Macron afin d'y aborder la question du Brexit. GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

    Emmanuel Macron et Boris Johnson souhaitent que se poursuive d'ici la fin septembre l'échange entre le Royaume-Uni et l'Union européenne pour essayer de parvenir à un accord sur le Brexit, après un entretien entre le président français et le Premier ministre britannique. Lors de cet entretien qualifié de « constructif » par l'Élysée, Emmanuel Macron a dit son attachement au « respect des principes fondamentaux européens » que sont « la stabilité en Irlande et l'intégrité du marché unique ».

    « Je pense que nous pouvons trouver un accord », a annoncé Boris Johnson ce jeudi 22 août en étant reçu par Emmanuel Macron pour évoquer l'épineuse question du Brexit. La veille, la France avait annoncé miser désormais sur le scénario le plus dur: un Brexit sans accord. Et elle l'avait fait savoir peu avant le rendez-vous entre le Premier ministre britannique et la chancelière allemande, Angela Merkel.

    La question irlandaise au coeur des échanges

    La chancelière allemande Angela Merkel a laissé entendre ce mercredi 21 août que la Grande-Bretagne et l'Union européenne (UE) pourraient trouver d'ici un mois un terrain d'entente sur la question du « filet de sécurité » entre les deux Irlande, qui empoisonne les débats sur le Brexit. Le président français Emmanuel Macron a estimé ce jeudi qu'une solution pourrait être trouvée « d'ici 30 jours » sur la question de la frontière irlandaise pour aboutir à une sortie ordonnée du Royaume-Uni de l'UE.

    « Personne ne va attendre jusqu'au 31 octobre sans essayer de
    trouver une bonne solution
     », a-t-il ajouté. Quant au Premier ministre britannique, il a assuré ce jeudi à Paris qu'il y avait des « solutions techniques aisément disponibles », pour résoudre le problème de la frontière entre la province britannique d'Irlande du Nord et la République d'Irlande, une fois le Royaume-Uni sorti de l'UE.

    La position de faucon d'Emmanuel Macron

    Pour Angela Merkel, le Brexit serait une très mauvaise nouvelle. L'Allemagne menacée par la récession se passerait bien de ce choc économique. Maintenant, Paris et Berlin l’assurent : « Il n’y a pas de différence de fonds dans leur position », et les Européens resteront unis jusqu'au bout.

    Depuis le début, Emmanuel Macron assume ce qui est perçu outre-Manche comme une position de faucon : pas de renégociation de l’accord de sortie, et surtout, pas question d'un nouveau report du départ sauf en cas d’événement majeur comme des législatives anticipées.


    ♦ Boris Johnson fait comme chez lui au palais de l'Elysée

    Boris Johnson est apparu particulièrement détendu jeudi lors de sa rencontre avec
    Emmanuel Macron au palais de l'Elysée, où le nouveau Premier ministre britannique a posé d'emblée un pied sur une table en guise de plaisanterie.

    Célèbre pour son style décontracté, le dirigeant à la mèche en bataille a pris la pose devant les photographes et les caméras en posant brièvement le pied droit sur une table basse, sous l'oeil amusé du président français.

    La scène a eu lieu peu après une déclaration des deux hommes dans la cour du palais présidentiel essentiellement consacrée au dossier de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, programmée pour le 31 octobre.

    Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre britannique Boris Johnson, un pied sur la table. Christophe Petit Tesson/Pool via REUTERS
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.