GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    G7 à Biarritz: prison ferme pour trois militants allemands fichés «ultra-gauche»

    media Des gendarmes français patrouillent dans les rues de Bayonne à la veille du sommet du G7 à Biarritz, le 23 août 2019 REUTERS/Sergio Perez

    Le dispositif policier et judiciaire mis en place dans le Pays basque en marge du G7 est conséquent : 17 procureurs sont mobilisés, 300 cellules provisoires de garde à vue ont été installées. Objectif pour le gouvernement : garantir le calme et éviter les débordements de militants en marge du sommet. Un dispositif que ces derniers dénoncent justement alors que les premières comparutions ont eu lieu. Trois militants allemands sans casier judiciaire ont été condamnés à de la prison ferme.

    Mercredi, ils roulaient en direction de Biarritz, trois jours plus tard ils dorment en prison. Entre temps, un contrôle policier à proximité de la ville a permis la découverte dans le véhicule de ces trois Allemands de cagoules, d'un marteau brise-glace, d'une bombe lacrymogène, d'une clé à molette et de documents présentés par le substitut du procureur comme des écrits d'extrême gauche. 

    Direction ensuite le tribunal correctionnel de Bayonne pour la première comparution immédiate du dispositif renforcé mis en place pour le G7.

    La condamnation tombe : entre 2 et 3 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt, c'est-à-dire que les trois prévenus sont immédiatement incarcérés. La peine est également assortie d'une interdiction du territoire français pendant 5 ans.

    Si la charge de détention d'arme a été abandonnée par le tribunal, ils ont été reconnus coupables de participation à un groupement en vue de violences.

    Cette peine de prison ferme fait bondir les militants anti-G7 sur place puisque ces trois Allemands n'avaient pas de casier judiciaire, et surtout, le rassemblement en question n'a jamais eu lieu.

    À lire aussi : G7: une grande contre-manifestation sans heurts, ni tensions

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.