GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Rentré d’Amérique Latine, Mélenchon déclare la guerre aux «procès politiques»

    media Jean-Luc Mélenchon prend part à une manifestation pour la libération de l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva près de la prison où il est incarcéré, à Curitiba, le 5 septembre 2019. Heuler Andrey / AFP

    L’Assemblée nationale française fait sa rentrée mardi 10 septembre 2019, ainsi que le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qui devrait retrouver ses collègues après un été en Amérique latine. Absent pendant presque deux mois, il en a profité pour oublier les déboires de sa formation politique.

    Du réconfort et un nouveau souffle, voilà ce que Jean-Luc Mélenchon est allé chercher en Amérique latine. Pendant ces deux mois, il n'a pas lu les journaux français ni allumé radio ou télévision. Cela ne l'a pourtant pas empêché de commenter parfois l'actualité française sur les réseaux sociaux.

    Conférences et rencontres

    Le député n'était pas en vacances, car il a donné des conférences et rencontré de nombreux leaders et anciens chefs d'État de gauche, notamment Lula, à qui il a rendu visite en prison. Jean-Luc Mélenchon affirme avoir « puisé de l'énergie » auprès de tous ses interlocuteurs et il s'est d'ailleurs trouvé un nouveau combat : la dénonciation des « procès politiques ».

    En compagnie de 200 personnalités, dont l'ancien président brésilien ou le prix Nobel de la Paix argentin Adolfo Perez Esquivel, il a signé une tribune publiée samedi 7 septembre sur le Journal du Dimanche, dénonçant « l’instrumentalisation de la justice pour éliminer les concurrents politiques ». Et de citer le cas de Lula, de l'avocat égyptien Massoum Marzouk, de l'opposant camerounais Maurice Kamto... mais aussi celui de Jean-Luc Mélenchon lui-même.

    Le chef de file de la France insoumise doit justement être jugé les 19 et 20 septembre prochains, pour rébellion, actes d'intimidation contre l’autorité judiciaire et provocation lors de la perquisition mouvementée au siège de son parti, en octobre 2018.

    « Amalgame insupportable et inacceptable »

    Pour la ministre française de la Justice, Nicole Belloubet, la dénonciation par Jean-Luc Mélenchon relève d’un « amalgame insupportable et inacceptable », l’a-t-elle déclaré lundi 9 septembre sur France Inter. « J'ai été assez stupéfaite, franchement. Parce que quand vous regardez, vous trouvez la France, avec Mélenchon, placée exactement à côté de la Russie et du Cambodge. Il me semble qu'il y a une petite nuance entre l'indépendance qui est réelle en France et ce qui se passe en Russie ou ce qui se passe dans d'autres pays », a-t-elle souligné.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.