GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Marine Le Pen lance les municipales avec la présidentielle en ligne de mire

    media Marine Le Pen lors de son discours de rentrée à Fréjus le 15 septembre 2019. CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

    Marine Le Pen a réuni ses troupes à Fréjus ce week-end pour lancer la campagne des municipales. Mais à six mois du scrutin, la patronne du Rassemblement national a prévenu : derrière le scrutin local à venir, c’est bien la présidentielle 2022 qui se profile.

    Avec notre envoyée spéciale à Fréjus, Anne Soetemondt

    Deux mois qu’elle avait disparu des écrans radars. Pour son discours de rentrée devant 1 200 militants, Marine Le Pen rappelle que les dernières élections européennes ont été remportées par le RN. « En nous désignant comme premier parti de France, les Français nous ont conféré une lourde responsabilité, celle d’incarner l’opposition », a-t-elle lancé.

    Incarner l’opposition, Marine le Pen compte bien s’y employer aux municipales. Mais l’objectif est déjà clairement annoncé, il s’agit de 2022. « Dans ce moment politique exceptionnel, a lancé la présidente du RN, chaque scrutin doit permettre à notre famille politique d’accrocher un mousqueton supplémentaire sur la paroi qui mène au sommet et le sommet vous le savez, c’est l’Élysée. »

    Fracture territoriale

    Un seul ennemi donc ce dimanche à Fréjus : Emmanuel Macron. « Ce qui nous est proposé, c’est une société de l’insécurité généralisée, a asséné la dirigeante d’extrême droite. Pas sûr de garder son travail, pas sûr de son âge de départ à la retraite, ni même du montant de sa pension. Pas sûr que ses enfants rentreront sains et saufs d’une sortie entre amis. »

    Pour convaincre les électeurs de voter RN aux municipales, dans six mois, Marine le Pen fera campagne sur la fracture territoriale. Une forme de clin d’œil aux Gilets jaunes. Une fracture territoriale qui sera d’après elle, la grande affaire de la présidentielle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.