GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Gilets jaunes», climat, retraites, vers un samedi noir à Paris

    media Manifestation de «gilets jaunes» à Paris, le 8 décembre 2018. REUTERS/Benoit Tessier/File Photo

    Avec l'acte 45 des « gilets jaunes » faut-il s'attendre à samedi mouvementé ?  Si la participation lors des derniers mois était faible, le rassemblement de ce samedi est intitulé : « 21 septembre, mobilisation historique ». Deux autres manifestations sont également prévues ce samedi dans la capitale : l’une pour le climat et l’autre contre la réforme des retraites. Les forces de l’ordre craignent des débordements.

    Les voyants sont au rouge dans la capitale. Journées du patrimoine, marche pour le climat, manifestation contre la réforme des retraites, et donc le retour annoncé des « gilets jaunes ».

    Ils prédisent un rebond, un nouveau souffle et anticipent une participation d'ampleur comme en décembre dernier où ils étaient alors plusieurs milliers dans les rues de Paris. Pour Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement blessé à l'œil en janvier, « ce sera une manifestation révélatrice car beaucoup de gens vont monter à Paris ».

    « Affirmer que la crise des « gilets jaunes » serait derrière nous apparaîtrait bien présomptueux », reconnaissait d'ailleurs la ministre de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault, jeudi dans la presse.

    L'action des « gilets jaunes » conjuguée aux manifestations pour le climat vont ainsi perturber les Journées du patrimoine prévues ce week-end.

    Certains sites, notamment ceux des institutions, seront fermés. C'est le cas du ministère de l'Éducation nationale ou de la préfecture de police. L'Elysée sera en revanche ouvert, une occasion pour les manifestants ultra-radicaux qui appellent en effet à « envahir et à casser les palais de la République ».

    L’Élysée accessible sur inscription

    La présidence a cependant pris les devants, le lieu ne sera accessible qu'après inscription sur internet.

    Les portes de Matignon resteront également ouvertes. « Édouard Philippe ne veut pas priver les Français de ce moment républicain », selon l'un de ses proches conseillers. « Ça devrait bouger un peu », s'inquiète la même source, craignant des violences des black block.

    De manière plus générale, dans les rues, le ministère de l'Intérieur, ouvert seulement deux petites heures dans la matinée, a prévu un dispositif renforcé comparable à celui mis en œuvre en décembre dernier au plus fort des violences qui avaient surgi dans le sillage du mouvement des « gilets jaunes ».

    Des précautions qui s'expliquent également par la crainte des autorités de voir toutes ces manifestations converger en un seul rassemblement.

    Emmanuel Macron a souhaité vendredi que les manifestations prévues samedi, au même moment que les Journées du patrimoine, se déroulent « dans le calme ». « C'est bien que les gens s'expriment (...) il faut que cela puisse se faire dans le calme. J'appelle chacun à ce que cela puisse se faire en bonne intelligence, en concorde et dans le calme pour que nos plus jeunes et nos moins jeunes puissent visiter les bâtiments, en profiter », a commenté le président de la République en marge d'une visite, en Seine-et-Marne, de la maison de la peintre Rosa Bonheur à l'occasion des Journées du patrimoine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.