GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Marche pour le climat: une forte mobilisation à Paris assombrie par des violences

    media Les ponts de Paris ont été aussi investis par les nombreux manifestants. Le 21 septembre 2019. REUTERS/Charles Platiau

    Environ 15 000 personnes ont marché pour le climat samedi à Paris mais cette manifestation a été parasitée par des violences : des militants de l'ultra-gauche se sont mêlés au cortège dès son départ et des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre.

    La journée a été tendue dans la capitale française où se déroulaient plusieurs manifestations : outre la marche pour le climat, une manifestation de « gilets jaunes » opposés à la politique sociale et fiscale du gouvernement, et un défilé contre un projet de réforme des retraites.

    Vitrines cassées, banque dégradée, barricades de fortune incendiées : des violences ont éclaté dès le début de la marche pour le climat en début d'après-midi. Quelque 1 000 manifestants « radicaux » y ont été signalés par la préfecture de police.

    Un capitaine de police en garde à vue

    En début de soirée, 164 personnes avaient été interpellées, dont 120 ont été placées en garde à vue. Parmi elles, un capitaine de police, qui n'était pas en service, a été placé en garde à vue pour outrage et rébellion.

    Les organisateurs ont avancé le chiffre de 50 000 participants, ils étaient 16 000 selon la préfecture, et un peu plus de 15 000 selon le cabinet Occurrence, qui a effectué un comptage pour un groupe de médias dont l'AFP.

    Au centre des tensions dans l'après-midi, le boulevard Saint-Michel, dans le quartier latin estudiantin où des militants radicaux de la mouvance d'ultra-gauche des « Black Blocs » et des « gilets jaunes », pour certains masqués, ont jeté des projectiles sur les forces de l'ordre avant de s'en prendre à une agence bancaire, au mobilier urbain, et d'incendier des poubelles.

    Les forces de l'ordre ont fait usage en abondance de gaz lacrymogène et ont également tiré avec des lanceurs de balle de défense (LBD), une arme controversée responsable de nombreuses blessures au cours de précédentes manifestations des « gilets jaunes ».

    « Convergence des luttes »

    Dans la soirée, plusieurs centaines de personnes ont formé un nouveau cortège, pour aller place de la Bastille, où elles ont manifesté dans une ambiance festive avant de se disperser dans le calme. Sur les Champs-Elysées par ailleurs, de petits groupes se sont formés sur le haut de l'avenue, repoussés par des tirs réguliers de gaz lacrymogènes des forces de l'ordre pour les disperser.

    Avant le début de la marche climat, les organisateurs avaient appelé au calme. Les appels s'étaient multipliés pour une « convergence des luttes » entre « gilets jaunes » et militants pro-climat. « Tout le monde est mêlé dans le cortège, les mots d'ordre sont très proches, voire les mêmes », a estimé Jean-Claude, 75 ans, qui a participé à un grand nombre de manifestations de « gilets jaunes ».

    Tant qu'on restera sur un système capitaliste, on peut faire une croix sur l'écologie

    Marche pour le climat à Paris: récit d'une journée de mobilisation 21/09/2019 - par David Baché Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.