GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Municipales: Gérard Collomb bientôt désigné par En marche pour la ville de Lyon

    media Gérard Collomb alors qu'il était ministre de l'Intérieur, le 12 septembre 2018 à l'Assemblée nationale. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    Le président Macron va rencontrer à Lyon le maire Gérard Collomb, macroniste de la première heure, et son ancien dauphin, David Kimelfeld, président de la métropole lyonnaise. Finalement, En Marche s'apprête à choisir l’ancien ministre de l'Intérieur pour diriger la métropole en prenant le risque d'une nouvelle dissidence.

    « La décision est prise depuis longtemps. Macron n'aurait jamais lâché Collomb. » D'après une conseillère municipale de Lyon, le soutien de l'Élysée au maire de la ville ne fait aucun doute. Gérard Collomb devrait être investi par En Marche avant la fin du mois pour prendre la tête de la métropole lyonnaise.

    Le problème est que ce poste, l'ancien dauphin de Gérard Collomb, le veut aussi. David Kimelfeld dirige déjà la métropole et il s'est battu ces derniers mois pour la garder multipliant les coups de pression dans les médias.

    Son entourage menace : il sera candidat « jusqu'au bout » contre Gérard Collomb si la décision d'Emmanuel Macron se confirme.

    Après Paris, la macronie prend le risque d'une nouvelle dissidence dans une autre ville clé alors que l'état-major d'En Marche a déjà dû revoir ses ambitions à la baisse pour les municipales de 2020.

    Emmanuel Macron suit la situation de près. Une réunion s'est tenue à l'Élysée cette semaine pour évoquer les cas de Paris, Marseille, Bordeaux et Lyon où En Marche n'a toujours pas trouvé la bonne formule pour s'imposer.

    À lire aussi : Municipales: le casse-tête des grandes villes pour LaREM

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.