GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    France

    Procès du Mediator: le témoignage clé du docteur Irène Frachon

    media Le docteur Irène Frachon était la témoin clé entendue dans le procès du Mediator, le 16 octobre 2019. BERTRAND GUAY / AFP

    Trois semaines après le début du procès du Médiator, du nom de ce médicament présenté comme un adjuvant au diabète et mis en cause dans des centaines de morts, c'est une témoin clé qui a été entendue ce mercredi 16 octobre : le docteur Irène Frachon, la pneumologue à l’origine de la révélation du scandale.

    Au Tribunal de Paris, Laura Martel

    Dans cette affaire, les laboratoires Servier sont accusés d’avoir sciemment dissimulé les propriétés réelles du Mediator et les risques associés par intérêts économiques. L’agence du médicament est, elle, poursuivie pour avoir tardé à le retirer.

    Pendant 4 heures, la pneumologue de Brest, Irène Frachon, a expliqué comment, de ses premières suspicions en 2007 à la révélation du scandale en 2010, elle a mis au jour la toxicité du Médiator. C'est un témoignage à mi-chemin entre le cours de médecine et l’enquête policière.

    « Ce qui me fait froid dans le dos, c’est que ça n’a tenu qu’à un fil », souligne-t-elle. En février 2007, lorsqu’elle s’aperçoit qu’une patiente atteinte d’une rarissime hypertension artérielle pulmonaire, ou HTAP, est sous Médiator, « deux petites choses seulement » la font « tiquer », dit-elle.

    Dans un premier temps, le souvenir de l’affaire de l’isoméride, un coupe-faim de Servier à l’origine de nombreux cas d’HTAP, retiré du marché en 1997 comme d’autres dérivés des amphétamines. Puis dans un second temps, sa lecture de la revue Prescrire, qui alerte que le Médiator est bien un dérivé amphétaminique.

    C’est le point de départ de trois ans d’investigation sur le Médiator et ses liens avec de graves maladies du coeur et du poumon. Jusqu’à découvrir « l’impensable », dit-elle, « que des patients ont été exposés à des doses toxiques de poison en toute connaissance de cause » par Servier, qui connaissait la toxicité du Mediator depuis au moins 1993.

    Des conséquences irrémédiables pour les malades

    Quant à l’attitude du laboratoire durant les trente années de commercialisation du Médiator puis face aux lanceurs d’alerte, Irene Frachon dénonce dissimulation, manipulation et pressions.

    L’agence du médicament, elle, est restée « pétrifiée » critique-t-elle. Un exposé clos sous les applaudissements de la salle, vite interrompus par la présidente. Durant 3 heures d’échanges tendus avec la défense, la pneumologue défendra ensuite sa ligne pied à pied. Elle a aussi particulièrement insisté sur les conséquences souvent irrémédiables pour ces malades.

    « Elle nous parle des victimes, de Marie-Claude, de Martine. Ça fait quelques semaines que l'on parle du Mediator mais derrière des techniciens, des chiffres, des études, des enquêteurs de l'Igas (...) il y a une réalité humaine, c'est des victimes. Des gens qui sont morts, qui se sont fait opérer, des douleurs, des souffrances et ça le docteur Frachon le remet sur la table au milieu du débat », a commenté Maître Joseph-Oudin, avocat de quelque 250 victimes.

    « Ce n'est pas un procès de technicien. C'est d'abord un procès de victimes qui ont souffert et à qui on a menti », a-t-il conclu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.