GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le médecin de Donald Trump écarte toute «spéculation» sur une douleur à la poitrine
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    France

    Agression au couteau à La Réunion, enquête ouverte pour «apologie du terrorisme»

    media C'est la première fois qu'une agression de ce type se produit à l'intérieur d'un commissariat de La Réunion (photo d'illustration). RICHARD BOUHET / AFP

    Une enquête pour « apologie du terrorisme » a été ouverte après une agression au couteau ce samedi 2 novembre commise dans un commissariat de Saint-Denis de La Réunion.

    L'incident s'est produit dans le hall d'un commissariat de Saint-Denis de La Réunion. Une femme a été agressée par un homme âgé d'une vingtaine d'années qui lui a placé un couteau sous la gorge en criant « Allah Akhbar », avant d'être désarmé.

    L'incident n'a pas fait de blessé. Une enquête a été ouverte pour « violences volontaires et apologie du terrorisme », a précisé à l'Agence France-Presse le procureur de Saint-Denis Eric Tuffery.

    Originaire de Mayotte, le suspect vivait à La Réunion depuis plusieurs années. Il était connu des services de police, indique une source proche du dossier, sans plus de précisions. Les motivations de l'agresseur ne sont pas encore connues à ce stade.

    C'est la première fois qu'une agression de ce type se produit à l'intérieur d'un commissariat de La Réunion.

    En 2017, à Saint-Benoît, dans l'est du département, un homme soupçonné de radicalisation islamiste avait tiré au fusil sur les policiers venus l'interpeller à son domicile. Deux fonctionnaires de police avaient été blessés.

    Deux ans plus tôt, une filière jihadiste avait été démantelée dans cette île de l'océan Indien. Elle était dirigée un prédicateur salafiste alors âgé de 21 ans, qui avait incité plusieurs jeunes de La Réunion à partir faire le jihad en Syrie.

    Cette agression intervient quelques jours après la visite du président Emmanuel Macron à La Réunion et à Mayotte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.