GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Anniversaire des «Gilets jaunes»: un 2e jour de manifestations dans le calme

    media Les «gilets jaunes» dans le quartier des Halles, à Paris, le 17 novembre 2019. Philippe LOPEZ / AFP

    Après une journée de mobilisation des « gilets jaunes » marquée par des violences, quelques petits rassemblements ont eu lieu à nouveau à Paris et en région dimanche à l’occasion du 1er anniversaire du mouvement. Pas d’affrontements ni de saccages mais, à signaler tout de même dans la capitale, une brève intrusion de « gilets jaunes » dans le grand magasin Les Galeries Lafayette, situé sur le boulevard Haussmann.

    Un temple de la consommation, voilà, pour reprendre leurs propres termes, ce que visaient des « gilets jaunes ». Quelques dizaines d’entre eux se sont introduits à la mi-journée aux Galeries Lafayette presque parées pour Noël pour y fêter ce 1er anniversaire.

    Chasuble fluo sur le dos, ils y ont lancé des confettis, brandi des slogans, entonné des chants au milieu des clients. Les manifestants ont été rapidement évacués. Le magasin parisien a ensuite fermé ses portes, bien avant l’heure prévue.

    → À lire aussi : «Gilets jaunes»: retour dans la «France oubliée»

    Dans le quartier des Halles, au cœur de la capitale, un rassemblement initié par des figures du mouvement a réuni dans le calme 200 « gilets jaunes ».

    À noter, loin de Paris, dans la petite ville savoyarde de Le-Pont-de-Beauvoisin, une soixantaine de personnes ont rendu hommage le matin à Chantal Mazet, gilet jaune décédée il y a un an au premier jour des mobilisations ; elle avait été renversée par une voiture sur un rond-point tenu par les manifestants.

    Aucune revendication n'a été à l'écoute du gouvernement, aucun discussion n'a pu être établie...

    Jérôme Rodrigues, l'une des figures du mouvement de contestation sociale, déplore le manque de dialogue de l'exécutif. 17/11/2019 - par Aurélien Devernoix Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.