GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 22 Janvier
Jeudi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France-retraites: la liste des oublis de Jean-Paul Delevoye s'allonge

    media Jean-Paul Delevoye (notre photo) a démissionné de l'Ifpass et s'est engagé à rembourser les rémunérations litigieuses. Eric FEFERBERG / AFP

    La liste des oublis de Jean-Paul Delevoye s'allonge à nouveau. Lors de sa nomination auprès de la ministre des Solidarités et de la santé, le haut-commissaire à la réforme des retraites aurait dû déclarer ses différentes fonctions à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, qui scrute patrimoine et activités des membres du gouvernement. Mais cela aussi, Jean-Paul Delevoye l'a oublié. Depuis quatre jours les révélations se succèdent.

    Après avoir omis de déclarer ses fonctions d'administrateur à L'Ifpass, l'institut de formation des assureurs, un poste bénévole, le haut-commissaire aux retraites a fait l'impasse sur l'obligation de renoncer à la présidence de Parallaxe, un think tank du groupe IGS pour lequel percevait 5 300 euros par mois. Jean-Paul Delevoye a également a oublié d'indiquer que, depuis 2016, il siègeait au Conseil d'administration de la fondation SNCF.

    Fonctions incompatibles

    Certes, Jean-Paul Delevoye a bien déclaré au fisc ses revenus. Mais de telles fonctions sont incompatibles avec ses responsabilités gouvernementales. Les deux autres oublis sont de nature différente mais peuvent  présenter de potentiels conflits d'intérêt. Ses détracteurs voient un rapprochement entre son projet de retraite à points et son rôle à l'Ifpass, l'organisme de formation des assureurs, qui eux-mêmes défendent des systèmes de retraite sous forme d’assurances privées. Et que dire de sa fonction à la fondation SNCF, alors que la future réforme prévoit la disparition des régimes spéciaux, dont celui des cheminots.

    Situation embarrassante

    C'est donc une situation très embarrassante pour le gouvernement. Jean-Paul Delevoye a, depuis, démissionné de l'Ifpass et s'est engagé à rembourser les rémunérations litigieuses, soit environ 107 000 euros, ce qui n'empêchera pas la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de dire, mercredi 18 décembre, si elle transmet ou non le dossier de M. Delevoye à la justice.

    Samedi soir, Le Monde écrit que le haut-commissaire aux retraites avait omis de déclarer 10 fonctions à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) lors de son entrée au gouvernement.

    Que risque Jean-Paul Delevoye?

    Jean-François Kérléo, directeur scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique et professeur de droit public 14/12/2019 - par Patricia Lecompte Écouter

    Réforme des retraites: Jean-Paul Delevoye présente ses conclusions

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.