GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Attentat à Charlie Hebdo: retour sur une journée noire

    media Des bougies allumées lors du rassemblement place de la République à Paris, mercredi soir. REUTERS/Hazir Reka

    Le siège de l'hebdomadaire satirique «Charlie Hebdo» a été visé par un attentat mercredi 7 janvier. Des hommes armés ont pénétré dans les locaux parisiens et ont tiré avec des armes automatiques, avant de s'enfuir. Douze personnes ont été tuées. Trois hommes sont toujours recherchés par la police.

    Ce direct est maintenant terminé. Retrouvez le déroulé des événements de la journée. 

    L'essentiel :

    Une fusillade a éclaté entre 11h et 11h30 dans les locaux de Charlie Hebdo

    ■ Le parquet de Paris fait état de 12 morts. Des blessés sont entre la vie et la mort

    ■ Un des assaillants aurait crié : « Le prophète est vengé ! », selon un témoin cité par une source policière

    ■ Les dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski sont morts, ainsi que l'économiste Bernard Maris

    ■ La police active un numéro vert, 08 05 02 17 17 ; le plan Vigipirate a été relevé à son niveau maximal « alerte attentat » à Paris

    --------------------

    Les heures sont données en temps universel (TU)

    21h49 : Des policiers ont mené des perquisitions à Reims, Strasbourg et dans plusieurs villes de la région parisienne. Elles n'ont donné lieu à aucune interpellation, a-t-on appris de sources policières. Selon certains médias, les trois suspects ont été identifiés. Un avis de recherche national a été lancé contre ces trois hommes.

    21h26 : François Hollande observera jeudi à midi à la Préfecture de police de Paris, endeuillée par la mort de deux policiers dans l'attentat contre Charlie Hebdo, le « moment de recueillement » prévu dans l'ensemble des services publics après cette attaque sanglante, a-t-on appris auprès de l'Elysée.

    Par ailleurs, le chef de l'Etat recevra Nicolas Sarkozy (UMP) jeudi à 9h30, puis les présidents des deux assemblées, Claude Bartolone (Assemblée nationale) et Gérard Larcher (Sénat) ainsi que les responsables des formations politiques disposant d'un groupe politique au Parlement (PS, PCF, PRG, EELV, UMP, UDI). Vendredi matin, il recevra trois autres chefs de parti : Marine Le Pen (Front national), François Bayrou (Modem) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche).

    Le président américain Barack Obama s'est entretenu au téléphone avec François Hollande mercredi et lui a transmis les condoléances et le soutien des Etats-Unis.

    20h50 : La police française recherche deux frères d'une trentaine d'années et un individu plus jeune après l'attentat qui a fait 12 morts et 11 blessés mercredi au siège du journal Charlie Hebdo, à Paris, ont indiqué des sources policières à Reuters. De même source, on précise que les deux frères sont originaires de Paris et que l'un d'eux a déjà été condamné dans le cadre d'une affaire de terrorisme. Le troisième suspect serait originaire de la région de Reims où, selon le quotidien régional l'Union, des perquisitions ont été menées.

    20h18 : la cathédrale Notre-Dame de Paris sonnera le glas ce jeudi midi. « La messe qui suivra cela célébrée en pensant aux victimes et à leurs familles », ajoute l'évêché dans un communiqué.

    19h : François Hollande en direct : « rassemblons-nous !». Lors d'une allocution télévisée prononcée en direct, le président français a décrété une « journée de deuil nationale », demain jeudi 8 janvier, après avoir condamné ce « lâche attentat » ; « notre meilleure arme, c'est l'unité. Rien ne doit nous séparer. » « Demain, je réunirai les présidents des deux assemblées. » Les drapeaux seront en berne pendant trois jours.

    18h36 : Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne discuteront de la lutte contre le terrorisme lors de leur prochaine réunion le 19 janvier, a fait savoir Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne.

    18h : Les derniers chiffres indiquent qu'environ 100 000 manifestants sont descendus dans les villes de France : 35 000 à Paris selon la police, 10 000 à Lyon, Toulouse, Rennes, Bordeaux, Nice... « Le calme domine », constate notre envoyé spécial sur place Daniel Vallot. « Les gens se taisent ou discutent à voix basse. Liberté d'expression sont les termes que l'on entend dans toutes les bouches. »

    ‘Ensemble unis pour la démocratie’, scandent les manifestants. Ils ont posé sur le sol quelques bougies et une vieille édition de Charlie Hebdo…
    Reportage sur la place de la République, à Paris 07/01/2015 - par Daniel Vallot Écouter

    17h22 : le procureur de la République François Molins établit le bilan suivant : 12 morts - dont huit journalistes et deux policiers -, 11 blessés dont 4 graves. Les assaillants criaient « Allah akbar » et « affirmaient vouloir venger le prophète » Mahomet, a confirmé le procureur lors d'une déclaration à la presse.

    17h00 : Le Parti socialiste, le Parti communiste français, Europe Ecologie-Les Verts et le Mouvement républicain et citoyen appellent à une « marche républicaine » samedi 10 janvier à 15h à Paris ; une nouvelle réunion de crise est prévue à l'Elysée à 7h30 ce jeudi matin.

    16h50 : à Paris, les sociétés de journalistes de très nombreux médias, dont RFI, ont publié un communiqué pour condamner fermement l'attentat : « Nous sommes tous des Charlie ».

    16h40 : François Hollande s'est rendu à la cellule d'urgence médico-psychologique.

    16h30 : Le ministère de l'Intérieur annonce que près de 500 CRS et gendarmes mobiles ont été déployés en renfort à Paris.

    16h00 : Des rassemblements se sont très vite organisés dans plusieurs villes de France. Le Syndicat national des journalistes (SNJ) appelle toutes les rédactions à observer une minute de silence et à un rassemblement citoyen grossit place de la République à Paris. Des milliers de personnes, dont beaucoup de journalistes, sont présentes. Mais l'émotion est internationale. Un rassemblement aura lieu à Trafalgar Square, à Londres. Ban-Ki-moon, Barack Obama, David Cameron, Angela Merkel, parmi d'autres, ont réagi.

    15h55 : les drapeaux sont mis en berne sur l'Elysée, l'Assemblée nationale et le Sénat

    15h41 : le procureur de la République de Paris tiendra une conférence de presse à 16h45.

    15h37 : le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone et les présidents de groupes politiques appellent à « l'union nationale ».

    15h10 : Le mode opératoire des tueurs impliqués dans l'attentat contre l'hebdomadaire français Charlie Hebdo, leur calme, leur détermination et leur efficacité, est la marque d'hommes ayant subi un entraînement poussé, de type militaire, ont affirmé à l'AFP des sources policières.

    Le boulevard Richard-Lenoir est toujours bloqué à la circulation ; la sécurité est renforcée dans de nombreux lieux publics - gares, grands magasins (dont certains ont fermé leurs portes) ; le plan Vigipirate est passé au niveau maximal « Alerte attentat ».

    Le siège de Charlie Hebdo

    14h47 : Bernard Maris, économiste et chroniqueur sur France Inter, fait partie des victimes, a indiqué Radio France.

    14h28 : « Trois criminels » sont impliqués, a indiqué le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

    14h09 : La police a lancé un appel à témoins afin de recueillir tout témoignage sur cet attentat : 08.05.02.17.17

    13:50 : Dans une vidéo montrant les assaillants en fuite, on les entend crier en arabe: « On a tué Charlie Hebdo ! »

    13:24 : Confirmation du décès des dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski.

    13:12 : Début de la réunion interministérielle de crise à l'Elysée, autour de François Hollande.

    13:00 : Sur les réseaux sociaux, un logo circule très largement : « Je suis Charlie »

    12:50 : Le Conseil du culte musulman condamne un « acte barbare ».

    12:37: Les sorties scolaires sont annulées dans la capitale. Un dispositif policier de grande ampleur est mis en place.

    12:35 : Les dessinateurs Cabu et Tignous feraient partie des victimes.

    12:20 : Un des assaillants aurait crié : « Le prophète est vengé ! », selon un témoin cité par une source policière.

    12:19 : Le parquet revoit le bilan à la hausse : 12 morts.

    Des policiers se tiennent juste à côté de la voiture utilisée par les assaillants qui ont attaqué la rédaction de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier 2015. AFP PHOTO/DOMINIQUE FAGET

    12:12 : Selon Christophe Deloire, directeur général de Reporter Sans Frontières, « ils se sont attaqués à un symbole de la République, à un symbole de la liberté. »

    12:10 : RFI a pu joindre l’une des journalistes de Charlie Hebdo, Sigolène Vinson qui était dans la rédaction au moment des faits. Elle a été braquée par l’un des deux hommes qui lui a dit : « Je ne te tue pas car tu es une femme et on ne tue pas les femmes, mais tu dois lire le coran et te voiler ». Ensuite, il est parti en criant « Allahou Akbar, Allahou Akbar ».

    12:02 : Le président Hollande a quitté les lieux. Selon l'envoyée spéciale de RFI sur les lieux, les derniers cars du Samu étaient également en train de quitter les locaux.

    Des secours évacuent un blessé sur les lieux de la fusillade. REUTERS/Jacky Naegelen

    11:57 : Les deux hommes sont en fuite, lourdement armés. Ils ont abandonné leur véhicule dans le XIXe arrondissement (nord de la capitale).

    11:50 : « Il s'agit d'un attentat terroriste, ça ne fait aucun doute » (François Hollande).

    REUTERS/Christian Hartmann

    11:47 : François Hollande est arrivé sur les lieux, évoque un acte d'une « exceptionnelle barbarie ». Quatre blessés sont entre la vie et la mort.

    François Hollande
    Première réaction à «l'attentat» 07/01/2015 Écouter

    « La France est aujourd’hui devant un choc, un choc qui est celui d’un attentat car c’est un attentat terroriste. Ça ne fait pas de doute, a déclaré le chef de l’Etat. Et par rapport à un journal qui avait été plusieurs fois menacé, mais qui était justement protégé. Dans ces moments-là, il faut faire également bloc, montrer que nous sommes un pays uni. Nous savons réagir comme il convient, c’est-à-dire avec fermeté, mais avec toujours le souci de l’unité nationale. »

    11:46 : Plan vigipirate relevé au niveau « alerte attentats ».

    Louis Caprioli
    Je pense que Charlie Hebdo n'était plus protégé...
    Ancien chef du contre-terrorisme à la DST (renseignements intérieurs français) 07/01/2015 Écouter

    Le Premier ministre Manuel Valls a décidé ce mercredi 7 janvier de relever le plan Vigipirate au niveau « alerte attentats», a indiqué Matignon à l’Agence France Presse. C’est le niveau le plus élevé et il sera appliqué sur toute la région Ile de France. Il vise à prévenir des attentats majeurs. Le président François Hollande qui s’est rendu sur les lieux du drame ce matin, a précisé que plusieurs attentats avaient été déjoués ces dernières semaines.

    Pour Louis Capriolli, ancien chef de la DST, les locaux du journal n'étaient plus protégés.

    11:35 : Le parquet de Paris fait état de 11 morts, dont deux policiers.

    10:30 : « Des tirs ont eu lieu dans le hall de l'hebdomadaire en fin de matinée », a confirmé une source policière. Les individus étaient au nombre de deux et étaient armés « d'une kalachnikov et d'un lance-roquette. »

    En quittant les lieux, les assaillants ont échangé des coups de feu avec des policiers. Un automobiliste a par la suite été braqué.

    Le président Hollande doit se rendre sur les lieux. Une réunion de crise doit se tenir à 13h00, annonce l'Elysée. Des équipes de secours se relaient devant les locaux.

    Des hommes armés, en noir, sont entrés...
    Un témoin de la fusillade à Charlie Hebdo Témoin 07/01/2015 Écouter

    Réécoutez l'édition spéciale de la mi-journée sur RFI :

    Edition spéciale : attaque terroriste au siège de «Charlie Hebdo» - Partie 1 07/01/2015 - par Caroline Paré Écouter

    Edition spéciale : attaque terroriste au siège de «Charlie Hebdo» - Partie 2 07/01/2015 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.