GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 1 Juillet
Samedi 2 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Attentats à Paris: le mystérieux passeport retrouvé au Stade de France

    media Le passeport retrouvé porterait le nom d'Ahmad al-Mohammad. AFP PHOTO / ANDREJ ISAKOVIC

    Au moins un des terroristes qui a frappé la France vendredi dernier, est arrivé en Europe par la Grèce en provenance de Turquie en tant que migrant. Cet homme s'est fait exploser aux abords du Stade de France et un passeport syrien a été retrouvé près de sa dépouille. Si ses empreintes ont bien été enregistrées en Grèce, début octobre, on ne sait pas si le passeport syrien est le sien, ou même s'il s'agit d'un vrai passeport. Le trouble grandit autour de ce document, puisque la police serbe a arrêté un migrant en possession d'un passeport syrien portant le même nom que celui découvert à Paris.

    Il s'agit d'un des kamikazes du Stade de France, à côté duquel a été retrouvé un passeport syrien au nom d'Ahmad al-Mohammad, né à Idleb, âgé de 25 ans. Le procureur de Paris, chargé de l'enquête, a confirmé que les empreintes du kamikaze concordent avec celles d'un homme contrôlé en Grèce, en octobre dernier.

    Le terroriste serait ensuite passé en Serbie, selon un journal serbe, qui croit savoir que les services de sécurité français ont demandé l'aide de Belgrade. Puis le suspect aurait continué sa route en passant par la Croatie et l'Autriche, puis sans doute l'Allemagne, avant d'arriver en France où il a trouvé la mort en se faisant exploser au Stade de France à Saint-Denis.

    Seulement voilà, ce lundi le quotidien serbe Blic a annoncé que la police serbe avait arrêté un migrant en possession d'un passeport syrien portant le même nom que celui découvert à Paris. L'authenticité du passeport retrouvé à Saint-Denis est toujours en cours de vérification, selon le procureur français.

    Des responsables américains auraient déjà fait part de leurs doutes à la chaîne CBS News. Selon eux, le passeport retrouvé ne contiendrait pas les numéros habituels d'un vrai document officiel syrien et la photo n'aurait pas de correspondance avec le nom inscrit sur le passeport. Selon Blic, « il est fort probable que les deux hommes aient acheté, séparément, des faux passeports syriens, chez le même faussaire en Turquie ».

    Il faut noter également les déclarations du ministre allemand de la Justice, pour qui il pourrait bien s'agir d'une fausse piste, « lancée » par le groupe Etat islamique pour radicaliser la question des réfugiés en Europe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.