GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Attentats: Abdelhamid Abaaoud est mort dans l'assaut de Saint-Denis

    media Le Belge Abdelhamid Abaaoud. capture d'écran youtube

    Le jihadiste belge Abaaoud, coordinateur présumé des attentats de Paris, est bien mort dans l'assaut de Saint-Denis le 18 novembre. Condamné à une lourde peine en Belgique, bien connu des services de police, il a été décrit par le procureur de Paris, François Molins, comme « l'inspirateur de très nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe ».

    Le corps d'Abdelhamid Abaaoud, soupçonné d'être le coordinateur des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été « formellement identifié comme ayant été tué au cours de l'assaut » mené le mercredi 18 novembre contre un appartement de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, a annoncé jeudi le procureur de la République de Paris chargé de l'enquête. « Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts », précise le procureur dans un communiqué. Le corps du jihadiste belge, qui préparait d'autres attentats selon les autorités, a été identifié « après comparaison de traces papillaires ».

    L'homme est le commanditaire présumé des attentats qui ont fait au moins 129 morts et 352 blessés le vendredi 13 novembre au soir à Paris et aux abords du Stade de France, à Saint-Denis, non loin de l'appartement où il a été trouvé par le Raid. L'autre personne tuée à Saint-Denis est une femme qui pourrait être sa cousine et qui a déclenché son gilet explosif lors de l'assaut.

    Neutralisation d'un « cerveau »

    Belge de 28 ans d'origine marocaine, Abdelhamid Abaaoud, surnommé Abou Omar al-Baljiki («le Belge»), était la cible de cet assaut qui a visé un appartement de la rue Corbillon, à Saint-Denis, au nord de Paris, et a abouti à la mort d'au moins deux personnes et à l'interpellation de huit autres, placées en garde à vue.

    Le procureur François Molins n'a pas donné d'indication sur le troisième corps qui pourrait avoir été retiré des décombres de l'appartement de Saint-Denis. Deux des auteurs présumés des attaques du 13 novembre sont activement recherchés, Salah Abdeslam et un second homme encore non identifié. Tous deux étaient dans une Seat noire utilisée pour attaquer des terrasses de bars et de restaurants. La présence d'Abdelhamid Abaaoud en région parisienne alimente le débat sur les failles du renseignement antiterroriste.

    Précédentes tentatives d'attentats

    Le Premier ministre français Manuel Valls a salué la neutralisation d'« un des cerveaux » des attentats. Bernard Cazeneuve a, par la suite, pris la parole devant la presse. Le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'aucune information émanant d'un pays européen concernant Abaaoud n'avait été communiquée à la France. En revanche, c'est un pays « hors Europe » qui avait fait connaître aux services français la présence d'Abaaoud en Grèce. « Il n'y a aucun élément, rien n'est apparu montrant que cette personne a été en Grèce », a pourtant répondu un responsable grec.

    Toujours selon le ministre, Abaaoud a joué un « rôle déterminant » dans les attentats de Paris, mais aussi dans d'autres attentats précédents ou tentative d'attentat comme celui de Villejuif. « Six attentats ont été évités ou déjoués par les services français depuis le printemps 2015, Abaaoud était impliqué dans quatre d'entre eux », a affirmé Bernard Cazeneuve. Les investigations se poursuivent quant à son implication dans l'attentat raté du Thalys Paris-Bruxelles.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.