GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Général

    Sida : des moyens de prévention plus performants

    media

    Comme chaque année, le 1er décembre est l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida. Dans son rapport annuel, l'agence des Nations unies Onusida souligne des progrès : le nombre des nouvelles infections a baissé de près d'un cinquième, en dix ans. Mais elle reste très prudente : les cas de contaminations sont en effet en hausse dans certains pays européens et aux Etats-Unis, particulièrement chez les jeunes.

    L'arrêté ministériel permet aux associatifs de pratiquer les tests déjà utilisés en urgence hospitalière.
    Dépistage rapide du VIH 10/10/2013 - par Marion Wagner Écouter

    En France, les tests de dépistages rapides sont autorisés depuis la mi-novembre. Ils peuvent être pratiqués par des personnels médicaux, mais aussi des membres des associations ayant reçu une formation. Cela représente une avancée majeure dans la lutte contre la maladie sida.

    Mais il existe aussi dans le domaine de la prévention, d'autres moyens comme l'explique le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'ANRS (Agence nationale de recherche sur le sida) : « Il y a plusieurs façons d’essayer de diminuer le risque de transmission du VIH (virus du sida). On a eu deux grandes nouvelles cette année, qui sont d’une part les microbicides, et d’autre part, une étude d’utilisation des antiviraux en termes de prévention ».

    « Les microbicides s'utilisent chez la femme. C’est un gel qui contient un antiviral et qui permet de réduire le risque de transmission d’environ 38% chez celles qui utilisent ce type de microbicides par rapport à un placébo », explique le professeur.

    Il y a de plus en plus de données qui montrent l’impact du traitement des antirétroviraux sur la prévention.
    Françoise Barré Sinoussi Directrice de l’unité des régulations des infections retro virales à Pasteur, Prix Nobel de médecine 2008 10/10/2013 - par RFI
    Sur la journée mondiale de lutte contre le sida, c’est aujourd’hui l’occasion de faire le point sur l’évolution de la maladie à travers le monde sur la recherche et sur les traitements.  
    Écouter

    « Puis, il y a quelques jours, on a eu le résultat d’une étude de PreP, cela veut dire  prophylaxie pré-exposition. Cela signifie qu’on prend des antirétroviraux quand on continue à prendre des risques sexuels et que l’on veut réduire finalement, le risque de transmission, poursuit Jean-François Delfraissy. Cette prise d'antirétroviraux permet de réduire d’environ 44% le risque de transmission ».

    « Cela veut dire que les antirétroviraux sont utilisés dans ce cas non pas chez les personnes malades ou atteintes, mais chez les personnes séronégatives qui prennent des antiviraux pour prévenir, entre guillemets, le risque de transmission lors de prises de risques ».

    Selon le rapport annuel d'Onusida, le nombre des nouvelles infections du sida dans le monde a baissé de près d'un cinquième en dix ans. Environ 30 millions de personnes sont mortes du sida depuis l'apparition de la maladie dans les années 1980 et 60 millions ont  été contaminées.

    A voir aussi :

    Notre reportage au Vietnam: Hanoï change son regard sur le sida
    Notre reportage en Afrique du Sud : ou comment des enfants séropositifs découvrent les joies du cirque

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.