GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Général

    Twitter: info et intox à tous les étages

    media Cette photo, qui a nourri la rumeur du décès de Fidel Castro, a été publiée notamment sur le site du quotidien espagnol El Mundo et sur Twitter

    Le mode de propagation d’une rumeur, c’est le bouche à oreille. Depuis les réseaux sociaux et le microblogging à la Twitter, la bouche comme les oreilles ont pris une dimension méconnue jusque-là. La caisse de résonance est mondiale et parfois source de désinformation. Ainsi, sur Twitter, Fidel Castro serait déjà mort, Obama aurait visité la planète Mars, une blogueuse syrienne lesbienne a été emprisonnée, un mystérieux géant a assisté aux obsèques de Kim Jong-il… Mauvaise blague ou manipulation ? Entrons sur le terrain glissant de l’intox, des délires ou manipulations.

    C’est un peu l’histoire de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours... sur internet ou sur Twitter. Des informations abradacadabrantesques se répandent par capillarité sur la Toile. Une effervescence contagieuse pour des sujets parfois improbables.

    Et il faut dire que Twitter regorge d’idées saugrenues, de véritables découvertes parfois, mais aussi de blagues ou de supercheries redoutables. Même certaines agences de presse s’y prennent les pieds. Dans le jargon internet, on parle alors de hoax, quand il s’agit d’une rumeur répandue et maladroitement reprise.

    Mais aussi de fake, quand il s’agit d’un faux grossier ou d’une manipulation de l’information. Et encore d’un fail quand il s’agit d’une lamentable erreur reprise et exhibée alors par toute la twittosphère. Tout cela peut avoir des allures de propagande nord-coréenne et on se demande encore : mais quel était donc ce mystérieux géant aux obsèques de Kim Jong-il ? Retour sur certains délires du réseau social…

     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.