GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Dix ans de combat pour l'abolition de la peine de mort

    media Une chambre d'exécution dans une prison de l'Ohio aux Etats-Unis. Wikipedia

    A ce jour, 141 Etats l'ont abolie de fait, dont 97 pour tous les crimes. La France veut être le fer de lance de l'abolition de la peine capitale et tenter de rallier de nouveaux Etats à une résolution pour un moratoire universel sur les exécutions à l'ONU.

    Ce mardi 9 octobre, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a donné le coup d'envoi de cette campagne pour l'abolition de la peine de mort dans le monde. Il a réuni à son ministère des représentants d'ONG, des avocats de condamnés à morts de plusieurs pays, des étudiants et des diplomates : «  Ensemble nous sommes décidés à porter ce combat au-delà de nos frontières. Et c'est une nécessité

    Nous proposons aux responsables, chefs d'Etats et de gouvernement, parlementaires, dirigeants d'organisations internationales militants les arguments et les outils permettant d'atteindre le plus rapidement possible une abolition effective dans le monde entier.

    Laurent Fabius

    Chef de la diplomatie française

    10/10/2012 - par RFI Écouter

    L'artisan de l'abolition en France en 1981, l'ancien ministre de la justice Robert Badinter soutient l'initiative, et se montre plutôt optimiste : « Disons-le franchement. Les choses sont allées plus loin, plus vite que je n'osais l'espérer. Nous sommes devenus, nous abolitionnistes, très largement majoritaires dans les Nations unies. Je ne dis pas que c'est fini. Je ne dis pas que la Chine, l'Iran et des islamistes radicaux n'existent pas. Je ne dis pas qu'il n'y a pas encore des problèmes aux Etats-Unis. Le combat n'est pas fini. »

    Mon combat aujourd'hui est pour que les droits de l'homme soient respectés et que l'abolition de la peine de mort soit établie et pour qu'il y ait une vraie démocratie.

    Ahmed Haou

    Ex-condamné à mort qui a passé 15 ans dans les couloirs de la mort sous Hassan II

    10/10/2012 - par RFI Écouter

    L'objectif est de tenter de rallier les quelque 57 Etats et territoires qui pratiquent encore le châtiment ultime. Pour Jean-Marie Burguburu, ancien bâtonnier du Barreau de Paris, l'abolition universelle n'est pas pour tout de suite : « Non, pas immédiatement ! C'est possible et c'est le but qu'il faut poursuivre. Mais, soyons réalistes, ce n'est pas immédiat. »

    Le travail sera de longue haleine. En 2011, Amnesty International a recensé 676 exécutions. Parmi les pays qui figurent en tête, la Chine, l'Arabie Saoudite, l'Iran, les Etats-Unis et l'Irak où encore dimanche dernier, onze personnes ont été exécutées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.