GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    L'entourage de M. Valls a confirmé à l'AFP qu'il annoncerait bien à cette occasion sa candidature à l'élection présidentielle, qui ne faisait plus de doute après le renoncement du président socialiste François Hollande à briguer un second mandat.

    Hebdo

    En France, le lobby pro-armes reste très minoritaire

    media La police sur le qui-vive le 8 janvier 2015, Porte de la Villette, à Paris, à la perspective d'une possible arrivée d'hommes armés. AFP/Eric Feferberg

    Attaque terroriste, fait divers... Autant de drames qui sont l'occasion pour une toute petite minorité de Français de militer pour le droit de porter des armes, assurant qu'une telle réforme serait profitable à la sécurité collective en France.

    « Si Jésus avait eu une arme, il serait encore en vie aujourd'hui. » Cette citation de Homer Simpson illustre bien la position des pro-armes aux Etats-Unis, entre autres références, parfois étonnantes, allant de Sigmund Freud (« La peur des armes est un signe de retard dans la maturité sexuelle et émotionnelle ») à Thomas Jefferson (« Les lois qui interdisent le port d'armes […] ne désarment que ceux qui ne sont ni enclins ni déterminés à commettre des crimes »). Si le débat continue de faire rage de l'autre côté de l'Atlantique, il peine à exister en France où l'usage d'une arme à feu pour se défendre est strictement interdit.

    Pourtant, chaque fois que survient un fait divers fortement médiatisé ou qu'une attaque terroriste fait la Une des journaux, ils sont quelques milliers à réclamer le droit de porter des armes pour se défendre. Ils puisent leur argument clef dans l'histoire de la rédaction de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen en 1789, qui attribue à son comité de rédaction la phrase suivante : « Aucun pays n'est plus paisible et n'offre une meilleure police que ceux où la nation est armée. »*

    Un article aurait pu offrir un équivalent au deuxième amendement de la Constitution américaine, garantissant le droit d'être armé mais, à l'époque, la chose paraît trop évidente pour avoir besoin d'être spécifiée par écrit. De plus, l'idée de ces militants n'est pas d'armer tous les Français, mais seulement certains.

    Protéger autrui

    « La philosophie du port d'armes pour les civils, c'est de mettre des gens compétents sur la voie publique pour pouvoir défendre autrui », explique Hervé Senach, président de l'Association de tireurs (ADT, quelques centaines de membres). Pour cet ancien militaire, amateur de tir sportif, la présence de quelques individus armés dispersés au milieu de la population ferait hésiter les potentiels agresseurs, en créant notamment un effet de surprise. C'est aussi la position de Pierre-Maxime Sarron, doctorant en droit public et membre d'un petit think tank baptisé Institut Mirabeau.

    « Les hommes politiques attendent d'être au pied du mur, regrette-t-il. Avec le terrorisme, la police ne peut pas être partout. En France, nous avons perdu la culture de l'armement. L'idée serait d'armer des personnes qui en ont la capacité opérationnelle, comme d'anciens militaires et policiers. » Cet adhérent de la célèbre National Riffle Association (NRA), groupe de pression américain, a cependant conscience que l’idée a très peu d’écho auprès de Français.

    La question du droit de porter des armes est aussi abordée dans les associations de tireurs, ainsi que par des personnes aux sensibilités parfois très à droite, mais également par des militants libéraux. Edouard H., par exemple, anime une page Facebook où échangent plusieurs milliers de personnes. « Nous partons de loin, avec des lois très restrictives depuis les années 1930, explique-t-il. Ces idées sont mal acceptées en France. Les criminels, eux, peuvent toujours se fournir en armes... Et ils savent que leurs victimes, elles, sont désarmées. »

    Il existe une exception à cette interdiction de porter des armes à feu en France : l'article R315-5 du code de la sécurité intérieure prévoit que le ministère de l'Intérieur puisse « autoriser par arrêté toute personne exposée à des risques exceptionnels d'atteinte à sa vie, sur sa demande, à porter et transporter une arme de poing » pour une durée d'un an maximum renouvelable. Ce cas reste rarissime : même l'illustrateur Charb, tireur sportif, alors sous protection policière, n'avait pas pu en bénéficier malgré sa requête.

    Le fantasme américain

    Les adeptes du port d’armes ont pour modèle les Etats-Unis. Ils prennent à témoin des études parfaitement sérieuses qui ont constaté que la libéralisation, depuis une trentaine d'années, a pu permettre de réduire certains types d'agressions, notamment les viols. Les statistiques restant un art complexe, certaines de ces enquêtes fournissent également des arguments particulièrement défavorables... comme l’usage abusif des armes.

    C'est aussi ce que relève Michel Marcus, délégué du Forum français pour la sécurité urbaine : « Il faut repartir des chiffres et arrêter de fantasmer. Le nombre d'homicides a diminué et s'est stabilisé depuis trois ans. Il est peut-être incompressible, aux alentours de 700 par an, tous procédés et armes confondus. Si l'on ajoute les blessés graves, on atteint les 3 000 cas. En général, les gens se connaissent. L'histoire du tiers qui arrive pour vous tuer... elle est rarissime ! »

    Pour lui, réclamer le droit de porter des armes reste totalement farfelu en France.

    * Voir La Gazette nationale et Le Moniteur universel n°42 (p. 351), datés du 18 août 1789 et qui retranscrivent la séance du mardi 18 août.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.