GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Hebdo

    La Chine montre ses muscles mais réduit son armée

    media Le président Xi Jinping va passer en revue les troupes de l’Armée de libération du peuple, lors du défilé militaire. Place Tiananmen, Pékin, le 3 septembre 2015. 70e anniversaire de la victoire de la Chine sur le Japon. Reuters/Wang Zhao/Pool

    Deux cents avions ont survolé Pékin le 3 septembre dernier. Un défilé militaire imposant a marqué le 70e anniversaire de la capitulation du Japon et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Asie. Un conflit qui a coûté la vie à plus de 15 millions de Chinois. La Chine a retrouvé toute sa grandeur, a assuré le président Xi Jinping dans son discours sur la place Tienanmen - annonçant dans la foulée une réduction importante de ses effectifs militaires… Retour sur événement qui en dit long sur les ambitions du régime chinois.

    Soixante-dix ans après l’humiliation infligée par le Japon, Pékin a choisi de faire parader 12 000 soldats sur l’avenue Chang’An, l’avenue de la Paix… Le bruit de leurs bottes, le bruit de leurs chars et de leurs bombardiers a été retransmis en direct sur les écrans télévisés du monde entier. Un spectacle militaire qui affichait la Chine comme un pays capable de montrer ses muscles.

    Au moment même où la Chine célébrait sa grandeur retrouvée, la « renaissance de la nation chinoise », comme l’a dit Xi Jinping, il est donc en effet surprenant que le président chinois ait choisi ce moment solennel pour déclarer dans son discours sur la place Tienanmen devant 30 chefs d’Etat et de gouvernements et 40 000 invités que l’armée allait réduire ses effectifs militaires de 300 000 hommes.

    Une nation pacifique…

    Pourquoi une telle annonce ? D’abord parce que la Chine, tout en s’armant, se présente comme une nation pacifique. Xi l’a d’ailleurs dit dans son discours : « Nous, les Chinois, nous aimons la paix. La Chine ne cherchera jamais l’hégémonie ou l’expansion. (...) La Chine n’imposera jamais ses souffrances du passé à d’autres nations. » Comprenez : le plus grand pays du monde est résolu à poursuivre ses relations amicales avec tous les autres pays. Même si – il faut le dire – les voisins de la Chine comme le Vietnam, le Japon ou les Philippines n’ont pas toujours cette impression. Ils se sentent provoqués par les navires de guerre que l’armée envoie régulièrement dans des zones disputées.

    Autre point à retenir dece discours : Pékin dit bien vouloir réduire ses troupes. Mais cela ne veut absolument pas dire que le budget sera réduit, bien au contraire. Depuis des années, ce budget augmente constamment d’au moins 10 % par an. C’est d’ailleurs le plus grand budget de défense après celui des Etats-Unis. Il faut savoir que la Chine consacre trois fois plus de fonds à sa défense que l’Inde – et plus que le Japon, la Corée du Sud, Taiwan et le Vietnam réunis !

    … Qui ne réduit pas ses dépenses militaires

    Il n’est donc pas question de réduire les dépenses pour la défense, même si l’augmentation de son budget est un peu moins importante cette année. Aujourd’hui, pour être efficace, la Chine n’a plus besoin de tant de soldats, elle a besoin de se moderniser et donc d’acheter des armes sophistiquées. Des armes qui coûtent très cher et qui rendront l’armée plus combattive. Lors du défilé, l’équipement militaire présenté était flambant neuf, que ce soit les drones, les bombardiers ou les missiles dernier cri.

    Et puis, 300 000 soldats en moins, cela peut paraître énorme – c’est en effet deux fois la taille de toute l’armée britannique. Mais l’armée dispose aujourd’hui de 2 millions 300 000 hommes, ce qui remet les chiffres dans leur contexte. Même avec 2 millions de soldats, l’Armée populaire de libération restera la plus grande armée du monde. Petit rappel historique : en 1949, la Chine disposait encore de 6 millions de soldats. Depuis, elle est passée par 11 cures d’amaigrissement. En 1985, par exemple, Pékin a renvoyé un million d’hommes à la vie civile, justement pour pouvoir utiliser le budget de la défense pour moderniser l’armée.

    Soldats chinois défilant pendant la parade militaire Place Tienanmen, à Pékin, le 3 septembre 2015. Reuters/Wang Zhao/Pool

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.