GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Hebdo

    Littérature: Laurent Gaudé, le chantre des défaites

    media Portrait de l'écrivain français Laurent Gaudé Leonardo Cendamo

    Laurent Gaudé est un auteur français contemporain majeur. Dramaturge, romancier, nouvelliste, il a obtenu en 2004 le prix Goncourt pour son roman, Le Soleil des Scorta. Il est l’auteur d’une dizaine de romans, de nombreuses pièces de théâtre et de nouvelles. Son nouveau roman Ecoutez nos défaites convoque les mânes de trois guerriers d’antan, Hannibal le Carthaginois, le héros de la Sécession Ulysses Grant et le négus d’Ethiopie Haïlé Sélassié confronté aux armées de Mussolini, pour mettre en scène les guerres contemporaines que livrent les terroristes islamistes contre les sociétés laïques.

    Ecoutez nos défaites est le dixième roman de Laurent Gaudé, l’un des romanciers français sans doute les moins modernes de notre siècle, qui ne jure que par la modernité. Les récits de l’auteur du Soleil des Scorta, situés à la conjonction de l’Histoire et des convulsions du temps présent n’en sont pas moins lisibles pour autant. C’est précisément dans le refus délibéré de la modernité comme mode et artifice que réside la force de la prose de ce romancier anté-Houellebecq et Angot, amoureux de l’Italie, de l’Orient antique et de l’Afrique. Son nouveau roman où les soubresauts du monde antique se mêlent à notre présent sur lequel planent des menaces obscurantistes, est représentatif de l’art poétique de Laurent Gaudé.

    Son roman s’ouvre sur une rencontre amoureuse improbable, entre une archéologue irakienne et un agent des services français d’origine algérienne, un « tueur de la République ». Alors que Mariam lutte contre le trafic d’œuvres d’art et passe son temps à tenter de ressusciter les civilisations passées, Assem tue sur commande, commandes souvent venues du sommet de l’Etat. Leur histoire d’amour débute au bar d’un grand hôtel de Zurich où leurs chemins se croisent le temps d’une halte entre deux rendez-vous professionnels. Elle, elle est attendue à Paris dans les bureaux de l’Unesco et lui, à Beyrouth où il doit retrouver les traces d’un ancien membre des commandos d’élite américain soupçonné de trafics divers.

    «Ecoutez nos défaites» de Laurent Gaudé aux éditions Actes sud. Actes sud

    Egarés sur le chemin de la vie

    Les liens qui se nouent entre ces deux êtres égarés sur le chemin de la vie, lassés par les cruautés et les cynismes d’un monde privé de beauté et d’éthique, structurent l'intrigue. Celle-ci est ponctuée de récits de trois grands guerriers du passé : Hannibal le Carthaginois marchant sur Rome, le général Grant qui mena à la victoire les nordistes américains pendant la Guerre de Sécession et l’empereur éthiopienHailé Sélassié en lutte contre l’envahisseur italien.

    Ces hommes ont en commun les batailles sanglantes qu’ils ont dû livrer pour réaliser leurs idéaux et surtout leurs interrogations sur la guerre, des victoires qui ont parfois le goût des défaites et des défaites qui ne sont point des échecs. Ce sont ces interrogations qui font de ces généraux du passé des héros contemporains, emblématiques de nos propres lassitudes et nos questionnements.

    Ces questionnements sont au cœur de ce nouveau roman de Gaudé, qu’on pourrait qualifier de roman d’idées. Mettre ses idées humanistes à l’épreuve de la fiction a toujours été la démarche de ce romancier qui fait confronter les époques et les temporalités pour mieux inscrire le présent dans une perspective historique. Dans les interviews qu’il a accordées depuis la parution de son roman en août, le romancier parle des « verticalités du temps » et de « l’empilement archéologique » des lieux et des événements dont il a fait la stratégie narrative dans son nouvel opus.

    Des monologues hallucinés et poétiques

    Né dans une famille de psychanalystes où la parole a toujours été sacrée car douée de vertus thérapeutiques, Laurent Gaudé est venu à la littérature par le théâtre. Il publie sa première pièce de théâtre Onysos le Furieux en 1997. Ses pièces sont jouées à la Comédie-Française. Son premier roman Cris, paru en 2001, est structuré par la circulation de la parole propre au théâtre. Il est composé d’une succession de monologues hallucinés et poétiques, sur le thème de la guerre. Déjà ! D’ailleurs, la guerre, ses dévastations matérielles et morales sont des constantes dans l’œuvre de ce romancier, dans sa fiction comme dans son théâtre. 

    L'œuvre de Laurent Gaudé est aujourd'hui forte de dix romans, une quinzaine de pièces de théâtre et deux remarquables recueils de nouvelles.C’est la parution de son roman La Mort du roi Tsongor en 2002 qui a réellement lancé la carrière de cet écrivain. Vendu à plus de 100 000 exemplaires et traduit en plus de quinze langues, ce roman-fable cample son intrigue dans un temps mythique où deux armées se livrent une guerre dévastatrice pour conquérir la princesse Samilia, une sorte de Hélène de Troie africaine.

    Les récits de Gaudé sont des invitations au voyage en terres inconnues, qui n’existent parfois que dans l'imagination. C’était le cas dans La Mort du Roi Tsongor, mais les lecteurs ont aussi suivi l’écrivain à travers ses explorations du monde réel : des Pouilles, dans l’Italie du sud, à Jacmel, en Haïti, en passant par le Soudan, la Nouvelle-Orléans dévastée par l’ouragan et les confins de l’Inde antique, sur les pas d’un guerrier européen pas comme les autres, prénommé... Alexandre.

    Chaque livre de ce romancier épique est un condensé d’images et de mythes sur fond duquel s’accomplissent des vies aussi fictives que réelles. Son dernier roman ne déroge guère à la règle. Il nous rappelle que vaincre ne signifie pas toujours avoir raisons et que nos défaites peuvent être souvent plus instructives que nos victoires.  

    Ecoutez nos défaites, par Laurent Gaudé. Editions Actes Sud, 2016, 288 pages, 20 euros.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.