GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Hebdo

    Gaetjens et Sanon, deux Haïtiens dans l'histoire de la Coupe du monde

    media Emmanuel Sanon et ses coéquipiers exultent après avoir inscrit le premier but de l'histoire d'Haïti en Coupe du monde le 15 juin 1974. Capture d'écran/Youtube

    Le coup d’envoi de la Coupe du monde de football 2018 a été donné jeudi 14 juin 2018 en Russie. Cette compétition, créée en 1930, fédère des centaines de millions de fans du ballon rond. De nombreux footballeurs ont marqué l’histoire de la compétition par leurs exploits, notamment deux Haïtiens, Joseph Edouard Gaetjens et Emmanuel Sanon grâce à des buts inattendus et remarquables.

    Joseph Edouard Gaetjens est le premier Haïtien à participer à une Coupe du monde de football. Il est né le 19 mars 1924 à Port-au-Prince d’une mère haïtienne et d’un père, petit-fils d’émigré allemand installé en Haïti. Dès l’âge de 14 ans, Joseph Edouard Gaetjens est passionné du ballon rond et intègre l’Etoile Haïtienne. Remarquable joueur, il remporte deux titres de champion et en intègre l’équipe nationale d’Haïti.

    Un héros pour les Américains

    A la fin des années 1940, le jeune Haïtien quitte « la perle des Antilles » pour étudier à l’université de Columbia, aux Etats-Unis. Dès son arrivée, Gaetjens intègre le club new-yorkais de Brookhattan. En 1948, son équipe termine deuxième de la National Challenge Cup. Deux ans plus tard, en 1950, lors de la Coupe du monde de football au Brésil, il joue avec la sélection américaine, malgré sa nationalité haïtienne. En effet, l’attaquant haïtien a pu intégrer la sélection nationale américaine grâce au soutien de l’entraineur Walter Bahr d’origine allemande comme ses parents paternels. Le footballeur avait aussi comme argument son intention d’obtenir la citoyenneté américaine peu de temps après.

    Durant cette coupe du monde de football l’équipe américaine avait dans son groupe l'Espagne, l'Angleterre et le Chili comme adversaire. Les Américains perdent malheureuseument leur premier match face l'Espagne (3-1). Le 29 juin 1950, l’inattendu arrive, lors du match contre l’Angleterre, car Joseph Edouard Gaetjens, marque d’une tête fulgurante l’unique but du match et offre une victoire inespérée (1-0) à son équipe face aux redoutables anglais. C’est l’euphorie partout aux Etats-Unis. Même si les Américains perdent leur troisième match (2-5) face au Chili et terminent quatrième de leur poule, pour eux, c’est un exploit de battre les Britanniques. Gaetjens devient alors leur héros grâce à son but mythique désormais gravé dans les annales de l'histoire du football américain.

    Le footballeur victime des tontons macoutes

    Après cette coupe du monde, l’Haïtien évolue avec l’équipe du New York BFC. Quelques temps plus tard, il quitte les Etats-Unis pour la France. Il jouera au Racing Club de Paris de 1951 à1952 puis à l’Olympique Alès de 1952 à 1953. L’année 1954 marque son retour au pays natal. Il défendra à nouveau les couleurs de l’équipe nationale.

    A sa retraite Joseph Edouard Gaetjens devient chef d’entreprise. Le 8 juillet 1964, il est arrêté par « les Tontons macoutes » du dictateur François Duvalier. Le footballeur disparait. Il a été probablement tué par ceux-ci, car son corps n'a jamais été retrouvé. Le régime autoritaire de « Papa Doc » suspectait sa famille d’être des opposants. Il a disparu à l’âge de 40 ans.

    Emmanuel Sanon, l’enfant prodigue

    Emmanuel Sanon est l’autre figure mondiale du football haïtien. Il est né à Port-au-Prince le 25 juin 1951 dans une famille modeste. Très jeune il évolue au sein de l’équipe Don Bosco de Pétionville. À 13 ans, il remporte le championnat de quatrième division et devient deux fois champion scolaire avec le lycée de Pétionville. Excellent joueur, il intègre rapidement « Les Grenadiers », l’équipe nationale d’Haïti. À lui tout seul, il marque 47 buts pour la sélection nationale. En 1973, Haïti participe au tournoi de la Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF). Sanon inscrit 5 buts lors de la compétition. Haïti remporte le titre de champion et obtient en 1974 sa première et unique qualification pour une Coupe du monde de football.

    Deux buts dans l'histoire de la Coupe du monde de football

    C’est lors du match contre l’Italie le 15 juin 1974 qu’Emmanuel Sanon rentre dans l’histoire du football haïtien. Les rouges et bleus disputent un match difficile contre l’Italie. Après avoir bien résisté en première mi-temps, les Grenadiers prennent de vitesse la défense de la Squadra Azzurra grâce à une contre-attaque. Contre toute attente, Emmanuel Sanon trompe la muraille Dino Zoff, le légendaire gardien de but italien, et marque un but mythique alors que Zoff avait gardé sa cage inviolé pendant 19 matches. Même si les Haïtiens finissent par perdre (3-1), c’est un bel exploit pour Emmanuel Sanon. À 23 ans, il devient une icône, un héros pour la jeunesse haïtienne.

    « La perle noire » a le vent en poupe et récidive quelques jours plus tard en marquant un but face à l’équipe d’Argentine. Finalement, Haïti est battue (4-1) et est éliminé de la compétition. Cependant, les deux buts de Sanon lui permettent de figurer parmi les grands footballeurs du siècle. Il fait partie de la liste des 100 Héros de la Coupe du monde, établie en 1994 par le magazine français France Football. Après cette remarquable coupe du monde l’attaquant haïtien, entame une carrière professionnelle. De 1974 à 1980, il joue dans le championnat de Belgique avec l’équipe Beerschot d’Anvers qui remporte en 1979 la Coupe de Belgique. L’Haïtien décroche cette année-là le titre du meilleur joueur du championnat.

    Quelques années plus tard, Sanon s’installe aux Etats-Unis, poursuit sa carrière professionnelle et dispute les compétitions du North American Soccer League sous les couleurs du club des San Diego Sockers. En 1997, 23 ans après son départ, il revient au pays natal où il occupe pendant deux ans le poste d’entraineur et de sélectionneur de l’équipe nationale d’Haïti. Enfin, Emmanuel Sanon quitte Quisqueya pour s’installer aux Etats-Unis. En 2007, le footballeur est élevé au grade de commandeur par le président haïtien René Préval. Le héros haïtien décède aux Etats-Unis le 21 février 2008 à l’âge de 56 ans. « Manno » reste à jamais dans la mémoire collective des Haïtiens.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.