GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: «test très important» sur la base de lancement de Sohae (KCNA)
    Moyen-Orient

    Heurts à la frontière Israël - Liban : réunion d'urgence du cabinet de sécurité israélien

    media Un soldat israélien sur une grue le long de la barrière à la frontalière avec le Liban près du village Adaisseh au sud Liban, le 3 août 2010. Photo : Stringer/Reuters

    Le cabinet de sécurité israélien se réunit ce mercredi matin 4 août 2010 sur le violent accrochage entre les armées israélienne et libanaise qui a fait quatre morts mardi. L'incident est pris très au sérieux y compris par la communauté internationale. En Israël, étant donné le contexte, on tente de calmer l'affaire. La radio militaire annonce cependant le déploiement de renforts à la frontière. Côté libanais, un porte-parole de l'armée déclare ce mercredi matin que le Liban ripostera à toute nouvelle «agression» israélienne.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Côté israélien on tente de minimiser la portée de l’événement malgré le lourd bilan pour les deux parties. On essaie clairement de calmer le jeu. On parle en Israël d’un incident ponctuel même si l’on souligne qu’il y a un risque évident de déflagration généralisée.

    Selon l’armée israélienne, il s’agit de l’initiative locale d’un officier chiite de l’armée libanaise, sans implication directe du Hezbollah. En Israël, on critique les efforts des Etats-Unis et de la France de renforcer l’armée libanaise.

    L’incident lui-même a eu lieu dans l’enclave située entre la frontière topographique et la Ligne bleue, la frontière internationale. Tsahal, dit-on, avait prévenu la FINUL.

    Le cabinet de sécurité israélien se réunit ce matin pour débattre de l’incident d’hier à la frontière israélo-libanaise. Incident est le plus grave, indique-t-on, depuis la fin de la seconde guerre du Liban il y a tout juste quatre ans.

    Ce mercredi matin aussi la FINUL, Force intérimaire des Nations unies, doit entamer son enquête et les travaux d’élagage -qui sont en fait à l’origine de l’incident- vont reprendre, selon une source militaire, dès que possible.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.