GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'économie iranienne serait au bord de l'effondrement

    media

    L'économie iranienne au bord de l'effondrement. C'est ce que révèle un rapport confidentiel adressé fin septembre au guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei. Ce document, auquel le journal français Les Echos a eu accès, estime que si des mesures sévères ne sont pas prises rapidement, l'économie pourrait s'effondrer « dans moins d'un an ».

    Durement fragilisée par la crise mondiale, l'économie iranienne a dû également faire face à un durcissement des sanctions internationales. Des sanctions que le rapport de la Banque centrale chiffre à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

    Mais pour Fereydoun Khavand, spécialiste de l’Iran, les problèmes de l’économie iranienne sont avant tout internes : « Depuis deux ou trois ans, il n’existe pas de politique économique. C’est un pays qui vit au jour le jour uniquement en s’appuyant sur le marché pétrolier. Et d’ailleurs, le marché pétrolier est le seul moyen permettant au régime de se maintenir parce qu’il y a quand même, chaque mois, sept milliards de dollars qui rentrent dans les caisses de l’Etat ».

    Fereydoun Khavand reconnaît toutefois que l'isolement de l'Iran sur le plan économique s'est accentué ces derniers mois : « Les Emirats arabes unis et Dubaï en particulier jouent un rôle extrêmement important pour l’économie iranienne. C’est un peu le rôle de Hong Kong à l‘époque maoïste. Et lorsque les banques émiraties ont commencé sous la pression américaine à exercer des pressions sur le système financier iranien, bien sûr cela a encore accentué la crise économique ».

    Une crise qui devrait se déplacer sur le front social. Le gouvernement a en effet décidé d'arrêter à partir du 23 octobre de subventionner les produits de première nécessité et l'énergie.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.