GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kim Jong-un souhaite un second sommet avec Donald Trump «à une date rapprochée» (Moon Jae-in)
    • France: un centre d'hébergement pour réfugiés ouvre à Paris dans le XVIe, deux ans après un lieu dédié aux SDF (préfet de région)
    • Commerce aux Etats-Unis: Amazon envisage d'ouvrir 3000 magasins sans caissier d'ici 2021 (Bloomberg News)
    • Commerce et échanges internationaux: les risques «s'intensifient» pour l'économie mondiale (OCDE)
    • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
    • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
    • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
    • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
    • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
    • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
    Moyen-Orient

    Une exposition mixte et historique en Arabie Saoudite

    media

    C’est la première fois en Arabie Saoudite que des hommes et des femmes peuvent découvrir ensemble une exposition d’œuvres d’art prestigieuses de peintres de renom international à l’instar de Vasarely, Michaux, Miro, Sam Francis ou Alechinsky. Des artistes d’art abstrait ayant marqué la période des années 60 à 80. Au nom de la non-mixité, hommes et femmes peuvent contempler cette exposition. Auparavant, des jours étaient réservés aux hommes, aux femmes ou aux familles.

    Ann Hindry, commissaire de l’expo mais aussi conservatrice de la collection d’art moderne de Renault, a pris le soin de choisir des peintres d’art abstrait pour éviter ainsi toute polémique sur la figuration. Sachant qu’en Arabie Saoudite, où l’islam rigoriste est pratiqué, la représentation humaine est strictement interdite.

    Ann Hindry a donc souhaité mettre en exergue deux artistes majeurs du 20e siècle Pierre Michaux et Victor Vasarely, deux artistes peintres d’art abstrait, mais totalement différent dans la forme. Vasarely, plus pop art, usant de couleurs très contrastées, en mouvement, toujours à la recherche d’une réponse rationnelle, une peinture que l’on pourrait qualifier de « cosmique ». Quant à Michaux sa peinture est plus légère plus fugitive, plus effleurée, plus poétique. Une peinture qui se rapprocherait davantage de la calligraphie arabe ou saoudienne qui est très picturale.

    Outre ces deux artistes, les Saoudiens peuvent aussi découvrir une constellation de tableaux d’artistes abstraits (Alechinsky, Miro, Thiolat…). La commissaire de l’exposition a non seulement voulu séduire le public saoudien mais elle a aussi voulu apporter une touche pédagogique en présentant ces 40 toiles d’une valeur estimée à environ 2 millions d’euros. Elle y est parvenue, car les Saoudiennes et Saoudiens présents au vernissage ont été charmés, subjugués par la beauté picturale des œuvres. Au travers de la culture, il faut bien reconnaître que la plupart d’entre eux, des jeunes, y trouvent une «  fenêtre » pour rêver et s’évader.

    Clarence Rodriguez

    Cette exposition est placée dans la lignée de l’exposition Sur la route de l’Arabie organisée l’été dernier au musée du Louvre à Paris, où pour la première fois l’Arabie Saoudite a présenté des œuvres d’art inédites, qui n’avaient jamais été présentées ni en Arabie ni au reste du Monde. Doit-on y percevoir un signe d’ouverture en matière de culture, en Arabie ?

    Une chose est certaine, depuis cinq ans, il y a une réelle volonté de la part du Roi Abdallah de promouvoir la culture dans ce pays. Certes, un gros travail reste encore à faire pour changer les mentalités dans la société, mais les changements s’opèrent à petits pas. Il y a un réel engouement pour les activités artistiques, à Riyad. Dernièrement, on pouvait assister à un concours de photographies, des écoles d’art, accueillant des jeunes saoudiennes, ouvrent régulièrement leurs portes. Mais les responsables de galeries, ou d’écoles artistiques restent encore très vigilants. Les muttawas, la police religieuse, ont l’art de contrarier toute initiative considérée contraire à l’islam.

     

     
    Exposition Art Galery à Riyad jusqu’au 11 novembre 2010.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.