GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël approuve la création d’un centre de rétention près de l’Egypte

    media La construction d'une barrière de sécurité à la frontière israélo-égyptienne visant à empêcher les infiltrations des clandestins. REUTERS/ Ronen Zvulun

    Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu s'est rendu dimanche 28 novembre sur la frontière israélo-égyptien pour examiner les travaux de construction d'une barrière de sécurité de 250 km visant à empêcher les infiltrations des clandestins. Auparavant son gouvernement a donné le feu vert à la construction d'un centre de rétention pour les travailleurs clandestins en provenance de la péninsule du Sinaï.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,Michel Paul

    Le gouvernement israélien approuve donc le principe de la mise sur pied d’un centre de rétention géant, dans le désert du Néguev, mais dans un premier temps, une commission devrait examiner les divers aspects de ce projet.

    « La vague des infiltrés grossit et menace les emplois des Israéliens », a déclaré d’entrée de jeu le Premier ministre.

    Benyamin Netanyahu a précisé que le centre était destiné aux travailleurs clandestins, pas aux réfugiés, qui eux pourront continuer à entrer en Israël.

    Pour la plupart, il s’agit de Soudanais et d’Erythréens, qui traversent la péninsule du Sinaï, pour trouver refuge et rechercher du travail en Israël.

    A l’heure actuelle, ils sont déjà quelque 35 000. Leur nombre augmente de près de 1 500 réfugiés par mois, soit trois fois plus qu’en 2009.

    Pour l’ONG israélienne Médecins pour les droits humains, la création de ce centre ne peut qu’aggraver le problème. La détention sans jugement et pour une durée illimitée de réfugiés, est une marque de Caïn pour Israël.

    « C’est vraiment affligeant de voir qu’Israël décide de s’occuper des demandeurs d’asile et des migrants économiques, en les enfermant dans un ghetto », affirme pour sa part une association d’aide aux immigrés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.