GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Un rapport de plusieurs ONG dénonce le blocus des Territoires palestiniens

    media Ce cargo turc, membre de la "flottille de la paix" chargé de plusieurs tonnes d'approvisionnement est près de quitter les côtes chypriotes pour rejoindre la bande de Gaza. AFP

    Il y a six mois, le 31 mai 2010, les bateaux de la flottille pour Gaza qui entendaient briser le blocus des Territoires palestiniens étaient pris d’assaut par des commandos israéliens. Bilan : neuf civils turcs tués sur l’un des navires. Le tollé international provoqué par cette affaire a poussé Israël à assouplir quelque peu son embargo en vigueur depuis plus de trois ans sur la Bande de Gaza. Un allègement « insuffisant » que dénoncent une vingtaine d’organisations non-gouvernementales dans un rapport conjoint.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Nicolas Falez

    L’allègement du blocus n’a que très peu d’impact sur la vie quotidienne du million et demi de Palestiniens vivant dans la bande de Gaza. C’est en substance ce que disent les ONG à l’origine du rapport.

    « Ce blocus est illégal, explique David Ligneau le coordinateur d’Handicap International dans les Territoires palestiniens. Et l’on a toujours une paralysie de l’économie, un manque de logements, les infrastructures publiques ne sont pas reconstruites et aussi une énorme atteinte de la liberté de circulation. Moi je me rends à Gaza pratiquement toutes les semaines et depuis six mois je n’ai pas vu de réels changements suite à cet allégement du blocus ».

    Selon le rapport, la quantité de matériaux de construction actuellement autorisée à Gaza est dix fois inférieure à ce qui entrait dans le territoire avant le début de l’embargo en 2007. Et ce alors que des milliers de bâtiments ont été détruits ou endommagés pendant l’offensive israélienne de l’hiver 2008-2009.

    Les auteurs du rapport concluent qu’Israël ne remplit pas ses engagements et que la Communauté internationale ne fait pas assez pour lever le blocus de la bande de Gaza.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.