GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Cisjordanie : le rassemblement de Bilin placé sous le signe du deuil

    media

    Les habitants du village palestiniens de Bilin en Cisjordanie, vont manifester ce vendredi 7 janvier 2011 comme ils le font chaque semaine depuis près de six ans, contre le tracé de la clôture de sécurité construite par Israël et qui empiète largement sur les terres palestiniennes. Mais ce vendredi, la manifestation de Bilin sera placée sous le signe du deuil : la semaine dernière, une habitante du village âgée de 35 ans a succombé pendant le rassemblement, semble-t-il, après avoir inhalé du gaz lacrymogène lancé par les soldats israéliens.

    Reportage de notre envoyé spécial à Bilin, Nicolas Falez

    C’est l’heure des condoléances devant la maison de la famille Abou-Rahma. Assises en demi-cercle sur des chaises en plastique, les femmes entourent la mère de Jawaher décédée vendredi dernier, 31 décembre 2010.

    Keffieh rouge et blanc autour du cou, Ahmed, le frère de la victime, raconte le drame. Les manifestants qui s’approchent du mur et les soldats israéliens qui tirent des grenades lacrymogènes.

    « Ce n’était pas le gaz habituel, affirme le jeune homme. Beaucoup de gens se sentaient mal et ils ont été emmenés en ambulance pour recevoir les premiers soins ».

    Jawaher Abou Rahma a succombé dans les heures qui ont suivi. Après sa mort, l’armée israélienne a ouvert une enquête tout en émettant des doutes sur le récit des Palestiniens. Des sources militaires ont aussi évoqué des antécédents médicaux (asthme ou cancer) qui seraient à l’origine du décès de la jeune femme.

    « C’est ce qu’ils disent à chaque fois, explique Iyad Burnat qui dirige le Comité Populaire de Bilin. Mais nous avons tous les rapports de l’hôpital avec les constatations des médecins quand Jawaher a été admise ».

    Ce vendredi, comme chaque semaine, les Palestiniens de Bilin manifesteront contre le mur. En arborant le portrait de Jawaher mais aussi celui de son frère Bassel, mort un an et demi plus tôt au même endroit, lorsqu’une grenade lacrymogène l’a atteint en pleine poitrine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.