GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Aujourd'hui
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: le Nigeria bat l’Islande (2-0) dans le groupe D de l’Argentine et se relance pour la qualification en huitièmes de finale
    Dernières infos
    • Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 212 morts (CIDH)
    • Mondial 2018: le Brésil s'impose, avec deux buts dans les arrêts de jeu, face au Costa Rica 2-0
    Moyen-Orient

    Les révélations d'Al-Jazeera sur les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens

    media

    Après Wikileaks, Al-Jazeera. La chaîne de télévision arabe suit les traces du site internet en publiant à son tour des documents confidentiels. Plus d’un millier de documents, tous consacrés au processus de paix au Proche-Orient. Il s’agit essentiellement de comptes-rendus des innombrables sessions de négociations entre Israéliens et Palestiniens au cours des onze dernières années. Ces documents montrent notamment que les négociateurs palestiniens étaient prêts à faire des concessions considérables aux Israéliens alors qu'ils affichaient leur fermeté en public. Le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat affirme que la plupart de ces documents sont «un tissu de mensonges». Al-Jazeera a décidé de garder secrète la source de ces nouvelles fuites.

    Avec notre correspondant à Ramallah, Benjamin Barthe

    Les documents d’Al-Jazeera jettent une lumière impitoyable sur la mécanique du processus de paix. Les négociateurs palestiniens y apparaissent dans toute leur faiblesse, multipliant les concessions pour n’obtenir en retour qu’un refus poli des Israéliens.

    On apprend ainsi qu’en 2008, la délégation palestinienne a proposé à l’Etat juif d’annexer la quasi-totalité des colonies de Jérusalem-Est, en échange de territoires d’une superficie équivalente en Israël. « Nous vous offrons le plus grand Yerushalayim de l’histoire du judaïsme », déclare à cette occasion Saëb Erekat, le négociateur en chef palestinien, en utilisant le nom juif de Jérusalem.

    Quelques mois plus tard, le même Saëb Erekat accepte de renoncer à l’esplanade des mosquées dans la vieille ville de Jérusalem, le troisième lieu saint de l’Islam, qu’il suggère de placer sous tutelle internationale. Inacceptable pour Israël.

    En réponse à la carte des Palestiniens, qui prévoit des échanges de terres sur 2% de la Cisjordanie, Ehoud Olmert, alors Premier ministre, avance une offre à 7% mais il refuse de fournir la carte correspondante. Pour s’en souvenir, le président palestinien Mahmoud Abbas dut recopier la proposition israélienne sur une serviette en papier.

    Pour Saëb Erekat, c'est « un tissu de mensonges ». D'autres révélations sont attendues dans les prochains jours, notamment sur la guerre de Gaza et la coopération sécuritaire entre Israël et la police palestinienne.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    « Un tissu d’inexactitudes » : sans grande nouveauté, c’est ainsi que des responsables israéliens qualifient les fuites publiées par Al-Jazeera. Le général de réserve Amos Gilad, directeur des affaires politico-militaires au ministère de la Défense souligne notamment qu’aucun avertissement concret concernant une offensive israélienne n’a été transmis à l’autorité palestinienne.

    L’un des 1 600 documents révélés par la chaine de télévision affirme que le président palestinien Mahmoud Abbas avait été informé par Amos Gilad de l’intention d’Israël de lancer une offensive à Gaza en fin 2008. Dans l’entourage de Tzipi Livni qui était ministre des Affaires étrangères sous le mandat d’Ehud Olmert, on s’abstient de tout commentaire. Ses proches ont indiqué qu’elle préférait garder le silence et veiller à la confidentialité des pourparlers afin de leur laisser une chance d’être relancés.

    Pour l’actuel ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, cela prouve que son approche est la bonne : une solution intermédiaire à long terme avec échange de territoire et de population. Un autre responsable israëlien estime que la publication des documents est destiné à ébranler la direction palestinienne et celui qui se trouve à sa tête, Mahmoud Abbas.

    « La guerre de succession a été déclarée », titre le quotidien Haaretz et selon Yediot Hataronot d’autre documents sont en route, notamment sur la coopération entre Israël et l’autorité palestinienne pour ce qui est des attaques ciblées dans la bande de Gaza.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.