GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    En Jordanie, le roi Abdallah nomme un nouveau Premier ministre

    media Maarouf Bakhit, le nouveau Premier ministre de Jordanie. Reuters

    En Jordanie, le roi Abdallah II a nommé mardi 1er février 2011 un nouveau Premier ministre. Maarouf Bakhit est chargé de mener de « réelles réformes politiques ». Des manifestations ont eu lieu ces trois dernières semaines dans le royaume, demandant le départ du gouvernement et du Premier ministre. Le Front de l'action islamique (FAI), a critiqué le choix de Maarouf Bakhit, estimant qu'il n'était « pas un réformateur » et promettant de poursuivre les manifestations.

    Avec notre correspondante à Amman, Angélique Ferat

    Le roi le roi Abdallah II satisfaction aux manifestants qui depuis plus de trois semaines demandent le départ du gouvernement et du Premier ministre Rifaï.

    On change de tête et de style. Le nouveau Premier ministre n’est pas un homme d'affaires, c’est un ancien militaire et surtout il est très populaire. L'homme a représenté la Jordanie auprès de l’Otan, c’est un ancien ambassadeur en Turquie et en Israël, il vient d'une très grande famille jordanienne. Il y a donc rupture apparente avec l’affairisme de certains gouvernements récents.

    Maarouf Bakhit a déjà été Premier ministre. Le roi lui donne pour mission « de développer la démocratie et de mettre sur pied de vraies réformes politiques ». Changement de style et de ton. Les réformes économiques ultralibérales ont été prioritaires ces dix dernières années.

    La démocratisation du pays pourtant promise lors de l’accession au trône d’Abdallah II a toujours été remise à plus tard, soit disant pour faire barrage aux islamistes. Sous la pression de la rue, un changement s'amorce donc.

    Le nouveau Premier ministre a d’ores et déjà commencé ses consultations pour former un nouveau gouvernement et il a annoncé que son équipe appartiendrait à une génération plus âgée.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.