GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Aujourd'hui
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    En Egypte, démission du Premier ministre Ahmad Chafic

    media

    Le Premier ministre égyptien Ahmad Chafic a démissionné, annonce jeudi 3 mars 2011 le Conseil suprême des forces armées (CSFA), répondant favorablement aux demandes de remaniement formulées par des artisans de la révolution. Les contestataires appelaient à une grande manifestation, demain vendredi, place Tahrir pour obtenir la tête de Chafic. L'armée a pris les devants.

    Pour les contestataires, le maintien d’Ahmad Chafic à la tête du gouvernement était surtout la preuve des efforts du régime pour survivre à la chute du clan Moubarak. Le raïs l’avait nommé quelques jours à peine avant de démissionner le 11 février dernier. Et tout comme le général Omar Soleimane, qu’Hosni Moubarak s’était adjoint comme vice-président face à la contestation, Ahmad Chafic avait d’ailleurs été avant le 25 janvier cité comme l’un des très rares candidats possibles à la succession d’Hosni Moubarak au cas où son fils Gamal aurait finalement été écarté par la vieille garde militaire.

    Ces scénarios balayés par la révolte populaire, Ahmad Chafic conservait une aura de respectabilité pour son passage à la tête de la compagnie Egypt Air dont il avait redressé les finances. Et même ses adversaires lui prêtaient un certain charisme. Finalement, le Conseil suprême des forces armées a décidé d’organiser sa sortie de scène en faisant entrer à sa place le professeur Essam Charaf, un ingénieur également ancien ministre des Transports entre 2004 et 2006, avant de revenir à l’enseignement. Essam Charaf avait rallié la place Tahrir début février.

    La décision de former un nouveau cabinet a été prise jeudi, comme toutes les autres décisions importantes, elle a été prise à la veille de la traditionnelle manifestation du vendredi...
    Réactions et conséquences au Caire 10/10/2013 - par Alexandre Buccianti Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.