GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise sociale au Chili : le président Piñera condamne les violences policières
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Gabon s’impose à domicile face à l’Angola lors de la deuxième journée (2-1)
    Moyen-Orient

    En Syrie, des «groupes armés» ouvrent le feu sur les manifestants

    media Scène d'affrontements à Deraa, en Syrie, diffusées à la télévision d’Etat, le 8 avril 2011. AFP photo/Syrian TV

    C'était un vendredi sanglant en Syrie. Plus de quarante personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées, le 8 avril 2011, lors des manifestations hostiles au régime dans trois villes syriennes. A Deraa, les forces de sécurité ont ouvert le feu à balles réelles pour disperser les milliers de manifestants. Des manifestations qui ont aussi fait des victimes du côté des forces de l'ordre.
     

    Les médias officiels parlent de 19 morts et 75 blessés. Ça s'est passé à Deraa, l'épicentre de la contestation. La ville se trouve à 100 kilomètres au sud de la capitale Damas. Selon l'agence syrienne Sana, des soi-disant « groupes armés » auraient tiré sur la police et les forces de sécurité. La télévision nationale diffuse des images montrant des hommes cagoulés qui ouvrent le feu et sur la police et sur les manifestants.

    De leur côté, les militants et les habitants de Deraa parlent de 17 personnes mortes dans les affrontements. Cette fois-ci, c'étaient, disent-ils, les forces de sécurité qui auraient tiré à balles réelles sur la foule, plusieurs milliers de personnes.

    A Homs et à Harasta, les forces de l'ordre ont tué au moins 5 autres opposants, selon l'Organisation nationale des droits de l'homme. Les gens sont descendus dans la rue un peu partout dans le pays.

    Le mouvement de contestation entre maintenant dans sa quatrième semaine. Pour l'instant, le président Bachar el-Assad reste inflexible quant à l'ouverture politique et économique demandée par une partie de son peuple.

    Le problème c’est que les gens se sentent vraiment sous pression. Il y a une différence énorme entre les riches et les pauvres.

    Iyas Maleh

    Directeur de la Haitham Maleh Foundation

    08/04/2011 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.