GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak hospitalisé suite à une crise cardiaque

    media L'ancien président égyptien Hosni Moubarak, le 11 décembre 2010. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh

    Convoqué par la justice de son pays, l'ancien président égyptien Hosni Moubarak a fait une crise cardiaque mardi 12 avril 2011 à Charm el-Cheikh. Agé de 82 ans, le «raïs» déchu a été transporté à l'unité de soins intensifs de l'hôpital de la ville. Les médecins entretiennent le flou sur la gravité de son état. Comme son fils Gamal, Hosni Moubarak devait être interrogé sur la mort de manifestants et des accusations de corruption.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    Tôt le matin, deux procureurs sont arrivés à la ville d’El Tor, capitale du Sud-Sinaï dont dépend juridiquement la cité balnéaire de Charm el-Cheikh, où réside l’ex-président Moubarak depuis son désistement le 11 février dernier.

    Une convocation à comparaître est remise à Hosni Moubarak. Celui-ci, choqué, fait une crise cardiaque selon sa famille. Il est alors transporté à l’hôpital de Charm el-Cheikh où les médecins le placent dans la section des soins intensifs. Selon eux, le patient refuse toute nourriture mais les médecins ne précisent pas la gravité de son état.

    Après consultations avec Le Caire, les procureurs se rendent à l’hôpital de Charm el-Cheikh. Ils interrogent Gamal Moubarak, le fils cadet du président déchu qui était donné comme son dauphin. Ils se rendent aussi dans l’aile de l’hôpital où réside l’ancien dirigeant égyptien pour l’interroger. Formalité ou interrogatoire en bonne et due forme ? Les informations restent confuses.

    Hosni et Gamal Moubarak devaient être interrogés au sujet des ordres donnés à la police de tirer à balles réelles sur les manifestants provoquant ainsi la mort de centaines de personnes. L’ex -«raïs» de 82 ans et ses deux fils Alaa et Gamal doivent aussi répondre d’accusations de détournement de fonds publics.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.