GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trois Israéliens ont été blessés dans une attaque en Cisjordanie non loin d'une colonie juive (responsables)
    • Un Palestinien qui lançait des grenades vers Israël depuis Gaza a été blessé (responsables)
    • À bord d'«Ocean Viking», en mer depuis 19 jours, les réserves de nourriture s'épuisent (MSF)
    • Syrie: les forces prorégime encerclent un poste d'observation turc non loin d'Idleb (OSDH)
    • L'opposant russe Alexeï Navalny a été libéré après trente jours de détention (porte-parole)
    • La situation en Amazonie, dévastée par les incendies, est «hors de contrôle», déplore la militante écologiste brésilienne Marina Silva
    Moyen-Orient

    Plusieurs dizaines de salafistes arrêtés en Jordanie

    media La police jordanienne tente de séparer les manifestants pro et anti-gouvernement, à Amman, le 15 avril 2011. Reuters/Majed Jaber

    Dans le nord de la Jordanie, de violentes manifestations ont opposé hier, vendredi, islamistes radicaux et forces de l'ordre. Au cours de ces heurts une dizaines de personnes ont été blessées et soixante-dix islamistes ont été arrêtés. C'est ce qu'on apprend ce samedi 16 avril 2011 de sources policières.

    Les heurts de ce vendredi ont été les plus graves depuis trois semaines en Jordanie. Ils ont eu lieu lors de manifestations anti-gouvernementales à Zarqa, une ville dans le nord du pays. Selon les forces de l'ordre, les policiers y ont été attaqués par des membres du mouvement salafiste, armés de couteaux, d'épées et d'autres outils aiguisés.

    Quelques heures plus tard, 120 suspects ont été arrêtés. Cinquante ont été libérés, alors que 70 sont toujours interrogés par les services de sécurité. Selon le mouvement salafiste, 22 de ses hauts responsables se trouveraient parmi les personnes détenus.

    Le Premier ministre, Maarouf Bakhit, a accusé ce groupe de faire partie d'une organisation armée, fondée, comme il dit, sur une « idéologie obscurantiste ». Et le chef du gouvernement jordanien avertit : « nous ferons preuve de la plus grande fermeté à leur égard ».

    Depuis plus de trois mois l'opposition jordanienne demande des réformes démocratiques dans le royaume. En marge de ces rassemblements, les salafistes manifestent depuis plusieurs semaines pour demander la libération de leurs partisans emprisonnés.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.