GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    L’Iran accuse les Etats-Unis de créer des tensions avec les pays arabes

    media Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, lors du défilé annuel de l'armée iranienne, le 18 avril 2011. REUTERS/Caren Firouz

    Dans un discours, prononcé lors du défilé annuel de l'armée iranienne et retransmis par la télévision d'Etat, le président Mahmoud Ahmadinejad a accusé, lundi 18 avril 2011, les Etats-Unis de chercher à créer des tensions entre l'Iran et les ses voisins arabes, au risque d'après lui, de déstabiliser toute la région.

    Mahmoud Ahmadinejad est coutumier de ce genre de diatribes qui lui servent souvent à faire diversion quand son autorité est contestée. Mais cette fois, un enjeu régional immédiat avive la tension entre Téhéran et ses voisins arabes, ceux du Golfe en particulier.

    Ces derniers ne se privent d'ailleurs pas de dénoncer la main de l'Iran chiite dans la contestation qui a vu la majorité chiite de Bahreïn se rebeller contre la dynastie sunnite qui la gouverne. Un soulèvement intolérable pour le grand voisin saoudien qui abrite lui aussi une population chiite. Une inquiétude partagée par les autres monarchies sunnites du Conseil de coopération du Golfe, le CCG qui a dépêché des troupes à Manama.

    La répression politique a complètement muselé l'opposition chiite avec l'interdiction du seul parti parlementaire. Un retour à l'ordre sunnite dénoncé par Téhéran, qui reproche à Washington son silence sur la répression à Bahreïn ou sur la chute de ses alliés en Egypte et en Tunisie.

    Mais dans l'immédiat, c'est en Syrie que l'Iran et les Etats-Unis ont des vues diamétralement opposées sur l'opposition qui menace le pouvoir alaouite, la branche chiite minoritaire qui règne à Damas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.