GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Parti socialiste (PSOE) du président du gouvernement espagnol sortant Pedro Sanchez et la formation de gauche radicale Podemos ont scellé un accord de principe pour former un gouvernement de coalition, ont annoncé ce mardi 12 novembre MM. Sanchez et Pablo Iglesias, chef de Podemos, lors d'une conférence de presse. Ces deux formations, qui ont déjà échoué à s'entendre à plusieurs reprises, auront toutefois besoin de l'appui d'autres forces pour une investiture par la chambre basse, à l'issue des législatives de dimanche 10 novembre.

    Moyen-Orient

    Au Yémen, la répression, seule réponse à la contestation

    media Un manifestant est arrêté à Taiz dans le sud du Yémen, le 20 avril 2011. REUTERS/Khaled Abdullah

    Au Yémen, la constestation fait de nouvelles victimes. Un manifestant et un policier ont été tués ce mercredi 20 avril 2011, portant à huit depuis mardi le nombre de victimes de la crise qui secoue ce pays où les efforts en vue d'une solution politique marquent le pas.

    A l'image de la Syrie, le Yémen semble à son tour s'enfoncer dans un cycle sans fin de manifestations réprimées qui donnent lieu à de nouveaux rassemblements, à leur tour réprimés.

    Alors que dans la capitale Sanaa, les contestataires comptent leurs morts et leurs blessés, le comité d'organisation des manifestations a appelé à de nouvelles marches de protestation pour dénoncer la poursuite de la répression.

    Pas de déclaration commune du Conseil de sécurité

    Le mouvement de contestation yéménite, né dans le sillage de la révolution tunisienne, ne cesse de prendre de l'ampleur. La violence de la répression isole de plus en plus le président Saleh et inquiète la communauté internationale, qui n'arrive pas pour autant à se mettre d'accord.

    Les représentants des monarchies du Golfe ont de nouveau rencontré une délégation yéménite hier mardi, sans obtenir d'avancées particulières. Hier également, à New York, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni pour la première fois sur la situation au Yémen. Les pays ont échoué à se mettre d'accord sur une déclaration commune.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.