GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Jean-François Ricard a été officiellement nommé à la tête du parquet national antiterroriste
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion
    Moyen-Orient

    Mahmoud Abbas s'estime soutenu par Paris

    media Nicolas Sarkozy et Mahmoud Abbas, le 21 avril 2011, à Paris. REUTERS/Jacky Naegelen

    A l’issue de sa visite à Paris, jeudi 21 avril, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’est estimé « soutenu » dans le processus de formation d’un Etat palestinien. De son côté, l’ambassadeur de France à l’ONU a admis que la reconnaissance de l’Etat de Palestine était une des options auxquelles la France réfléchissait.

    La seule manière de garantir la pérennité d'Israël, c'est qu'il y ait un Etat palestinien.

    Artistes et intellectuels israéliens proclament symboliquement l'existence de l'Etat palestinien à Tel Aviv. 22/04/2011
    Artistes et intellectuels israéliens proclament symboliquement l'existence de l'Etat à Tel Aviv.
    Écouter

    « La reconnaissance de l’Etat de Palestine est une des options auxquelles la France réfléchit avec ses partenaires européens dans l’optique de créer un horizon politique à même de relancer le processus de paix. » C’est en ces termes que s’est exprimé l’ambassadeur de France à l’ONU, Gérard Araud, lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur le Moyen-Orient, le jeudi 21 avril. Cette déclaration faisait suite à la visite à Paris du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, le même jour.

    « Les Palestiniens sont plus que jamais prêts »

    Reçu à l’Elysée par le président Nicolas Sarkozy, M. Abbas a déclaré à sa sortie : « La France a toujours été en faveur d’un Etat palestinien, et, elle l’a toujours dit, dans les frontières de 1967. » Celui qui venait défendre à Paris l’idée de la prochaine constitution d’un Etat palestinien a encore été encouragé par une autre déclaration de Gérard Araud : « Les conclusions du comité de liaison ad hoc nous ont confortés dans la conviction que les Palestiniens sont plus que jamais prêts à établir leur Etat et à le gérer de manière crédible et responsable. »

    Une démarche « soutenue » par la France

    Lors de la visite de M. Abbas à Paris, il a également été question de la réconciliation interpalestinienne et de l’initiative lancée par le président de l’Autorité palestinienne pour se rendre à Gaza afin de former un gouvernement de technocrates et décider de la date des prochaines élections. « Le président Nicolas Sarkozy m’a demandé de dire que la France soutenait tout à fait cette démarche », a conclu M. Abbas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.